Vuelta - Cyclisme

Vuelta étape 12 : Carapaz s’impose au sommet du Penas Blancas Estepona, Evenepoel reste en rouge

12e étape : Salobrena > Penas Blancas. Estepona : Victoire de Richard Carapaz

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 août 2022 à 23:00 - mise à jour 01 sept. 2022 à 15:19Temps de lecture1 min
Par Pierre Lambert

La douzième étape de la Vuelta marquait un retour avec la montagne et une grosse arrivée au sommet. Il fallait s’y attendre, peu ou pas grand-chose s’est passé avant ce col, hormis une échappée et une chute d’Evenepoel, sans gravité. Au final, avec un col de 19,8km à 6,4%, c’est Richard Carapasz qui s’est montré le plus habile et malin. Son attaque à moins de deux kilomètres lui permet de remporter l’étape. Remco Evenepoel a été attaqué, mais a résisté.

Dès le début de l’étape, une trentaine de coureurs se détachent, derrière Quick-Step Alpha Vinyal et Groupama-FDJ mènent le peloton. Parmi les échappés, Carapaz, Bakelants et Kelderman, le coureur le mieux placé au général. A 132km de l’arrivée, ces 32 coureurs possèdent 3 minutes d’avance sur le peloton.

Si l’écart se stabilise, il va encore augmenter à 100km de l’arrivée pour atteindre plus de 4 minutes. Les coureurs vont vite et cela se voit dans la moyenne qui est de 47,4km/h. Derrière, le peloton roule calmement et continue de perdre du temps.

Il faut attendre 66km de l’arrivée pour voir Battistella, un des échappés placer une accélération. Rapidement, l’Italien prend de l’avance sur les échappés et surtout sur le peloton qui compte presque dix minutes de retard à 57km de l’arrivée.

Et alors que tout se passe bien dans le peloton, Remco Evenepoel chute, heureusement sans gravité. Le peloton fair-play, attend le maillot rouge. Cette chute permet encore à Battistella à augmenter son avance à presque 12 minutes.

Si l’avance continue, les choses sérieuses vont commencer avec l’ascension du Penas Blancas Estepona. Moment choisi par le peloton pour commencer à accélérer et diminuer l’avance des échappés qui voient certains coureurs lâcher prise.

À 10km, enfin, le peloton se met à bouger avec notamment Movistar qui se place à l’avant, tout comme Jumbo-Visma. Remco est bien là. Et à 4,7km, le groupe d’échappé ne compte plus que neuf coureurs et les attaques se succèdent. Dans le peloton, Mas accélère, Evenepoel suit, tout comme Roglic.

Au final, Richard Carapaz fait la bonne attaque et remporte l’étape. Remco Evenepoel de son côté résiste bien aux petites attaques.

Loading...
Le début de l’étape sera calme pour le peloton.
Le début de l’étape sera calme pour le peloton. Vuelta

Sur le même sujet

Evenepoel perd beaucoup de temps mais reste en rouge, Carapaz de nouveau vainqueur

Vuelta - Cyclisme

Vuelta – étape 13 : Mads Pedersen remporte l’étape au sprint, journée tranquille pour Evenepoel

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous