Belgique

Voyage de Hadja Lahbib en Crimée : la N-VA demande des explications à la RTBF

Peter De Roover demande des explications supplémentaires à la RTBF

© © Tous droits réservés

29 juil. 2022 à 16:51 - mise à jour 29 juil. 2022 à 17:08Temps de lecture2 min
Par RTBF

La N-VA s’interroge toujours sur les circonstances dans lesquelles Hadja Lahbib a voyagé en Crimée lorsqu’elle était encore journaliste, en 2021. Le parti nationaliste flamand a écrit à la RTBF pour obtenir des détails sur ce voyage.

Ce déplacement professionnel de la journaliste avant qu’elle ne soit ministre des Affaires étrangères est considéré comme illégal par les autorités ukrainiennes. Hadja Lahbib est effectivement entrée avec un visa russe sur ce territoire ukrainien occupé par la Russie depuis 2014. Ce déplacement place donc la nouvelle ministre des Affaires étrangères dans une position délicate vis-à-vis de l’Ukraine.

Par ailleurs, la N-VA reproche à l’ex-journaliste d’avoir couvert sur place un festival culturel russe. Ses frais de déplacement étaient partiellement pris en charge par les organisateurs russes de ce festival.

A son retour, Hadja Lahbib a réalisé une chronique en radio sur La Première. Il s’agissait de rendre compte du festival et de le remettre dans son contexte historique et politique. La journaliste avait au départ l’intention de réaliser un documentaire télévisé à ce sujet. Ce documentaire n’a finalement jamais vu le jour.

Peter De Roover souhaite obtenir  tous les échanges écrits entre la journaliste et les organisateurs du festival

Le chef de groupe N-VA à la Chambre a demandé des explications supplémentaires à la RTBF à ce sujet. Peter De Roover a envoyé un courriel à l’Administrateur Général de la RTBF, Jean-Paul Philippot. Le député nationaliste demande notamment à la chaîne publique de dévoiler ce qui justifie la décision de ne pas programmer le reportage sur le festival auquel Hadja Lahbib a assisté en Crimée en 2021.

Il souhaiterait également obtenir tous les échanges écrits entre la journaliste et les organisateurs du festival 'Global Values'. "Il est primordial que nous puissions déterminer qui a invité qui, dans quelles conditions, y compris sur le plan financier, comment les contacts ont eu lieu et quels autres contacts pertinents éventuels ont été établis", précise le chef de groupe N-VA à la Chambre.

La RTBF ne donnera pas suite à cette demande de la N-VA. " La RTBF est une entreprise publique autonome de la Communauté Française et ne relève pas de l’Etat fédéral : la demande formulée par M. De Roover ne peut s’exécuter de la sorte ", a fait savoir la chaîne publique.

 

Sur le même sujet

Hadja Lahbib exprime l'"indéfectible solidarité" de la Belgique envers l'Ukraine

Monde

L’Ukraine réagit à un déplacement de Hadja Lahbib en Crimée lorsqu’elle était encore journaliste

Belgique

Articles recommandés pour vous