RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Vous prendrez bien un (dernier) Uber

Chauffeurs Uber à l'arrêt?

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 nov. 2021 à 13:391 min
Par On n'est pas des pigeons

A partir de vendredi 26 novembre dès 18 heures, seuls les taxis Uber sous licence flamande pourront circuler à Bruxelles. Soit 5% seulement. Les 95% de chauffeurs restants seront à l'arrêt.

Vers une solution ? Il y aura peut-être une surprise. Qui vivra verra.

David, Mohamed, Pablo et tous les autres

Cour d'appel de Bruxelles: "Uber est un service de taxi déguisé" selon la FeBet (2) © ROBYN BECK - AFP
Cour d'appel de Bruxelles: "Uber est un service de taxi déguisé" selon la FeBet (2) © ROBYN BECK - AFP © ROBYN BECK - AFP

C'est toute ma vie qui part. J'ai investi dans la voiture, j'ai pris des crédits.

David, chauffeur Uber depuis 4 ans, 6815 courses à son actif. "Ma vie. C'est toute ma vie qui part. J'ai investi dans la voiture, j'ai pris des crédits." Sa vie va se transformer en congé forcé ou "licenciement. Je ne sais pas comment on peut appeler cela".

Mohamed, 10 ans de travail, 23 600 courses, et autant de clients satisfaits. Il confie que beaucoup de ses collègues manifestent "contre une décision unilatérale".

Les utilisateurs devront payer le double, même le triple, pour un trajet de 500 mètres.

La rue de la Loi étant bloquée, c'est plus d'une demi-heure que le chauffeur Uber suivant arrive. Pour Pablo, "il faut penser aux utilisateurs" pour qui la situation va s'apparenter à "un retour au Moyen-Age." "Pour se déplacer, ils devront composer un numéro à 9 chiffres, appeler le central qui va leur promettre un taxi dans 20 ou 30 minutes. Les utilisateurs devront payer le double, même le triple, pour un trajet de 500 mètres."


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Articles recommandés pour vous