Nutrition

Vous pouvez manger la peau des pastèques, elle regorge de bienfaits pour la santé

Vous pouvez manger la peau des pastèques, elle regorge de bienfaits pour la santé.

© Huizeng Hu

22 juil. 2022 à 14:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Vous raffolez de la pastèque ? Plus question alors de laisser la peau de côté ! En effet, l'écorce de ce fruit regorge de nombreux bienfaits. On vous dit tout sur cette double astuce santé et zéro déchet.

La pastèque, fruit roi de l'été !

Rafraîchissante, peu calorique et savoureuse... la pastèque est sans contexte le fruit star de l'été ! À fortiori en période de canicule puisque ce fruit est composé en grande majorité d'eau (90%). Mais si vous faites partie des adeptes de cette cucurbitacée, il ne vous aura sans doute pas échappé qu'elle provoque aussi son lot de déchets : la peau est souvent laissée à l'abandon une fois la partie rose dévorée. 

Pourtant, envoyer valser à la poubelle l'enveloppe verte des pastèques est loin d'être inévitable. En effet, la peau de pastèque est tout à fait comestible ! De nombreux professionnels de santé recommandent même de la manger pour ses nombreux bienfaits

Riche en vitamines et minéraux

Et pour cause, la peau des pastèques est particulièrement riche en vitamines (A, C, B6)... Mais elle regorge également de nutriments, notamment l'acide aminé citrulline et l'antioxydant lycopène, tous deux excellents pour la santé cardiaque.

En plus de ses vertus anti-inflammatoires, la peau de pastèque est également très riche en potassium, en zinc et en magnésium

C'est également une puissante alliée pour votre peau dans la mesure où elle retarde le vieillissement cutané, booste la production de collagène et hydrate la peau en profondeur. 

Bien que son goût soit amer (un peu comme la peau d'orange ou de citron), vous pouvez tout simplement manger la peau de la pastèque en une bouchée, en même temps que la chair. Mais sachez qu'il existe de nombreuses recettes si vous préférez la consommer sous une autre forme : en dés, en gaspacho, en sauce, en confiture...

Sur le même sujet

La pastèque s’invite dans le gaspacho !

Bientôt à table

Les applications d'e-santé trop rarement soumises à la validation scientifique

Santé physique

Articles recommandés pour vous