RTBFPasser au contenu

" Vous avez fait le plein de popcorn? La séance a commencé "

.

L’annonce surprise de la formation de coalitions en Wallonie et à Bruxelles a évidemment enflammé les réseaux sociaux et les forums et elle les a surtout pris de court ! Même si vous n’êtes pas sur Twitter, vous savez que c’est grâce aux hashtags, aux mots-clés que l’on peut suivre les messages qui parlent du même sujet. Exemple que nous connaissons bien ici #matin1 ou encore #connexions. Et on se souvient du célèbre #begov qui avait permis de suivre innombrables péripéties des 541 jours de la crise de 2010.

Eh bien cette fois, on ne parvient pas à se mettre d’accord sur un mot-clé commun. On pourra y voir le signe que, quoi qu’on en dise, les réseaux sociaux numériques reflètent la réalité. Ce qui caractérise en effet la situation actuelle c’est qu’on est dans un jeu complètement éclaté où l’on saute d’un endroit à un autre.

Et ça ne simplifie pas vraiment les choses. Pour rester dans l’actu sportive qui est de saison, c’est comme si un match de foot se jouait sur plusieurs terrains à la fois avec des équipes différentes. On peut donc en déduire que spectacle ne sera pas avare de rebondissements. C’est d’ailleurs ce qui inspire ce commentaire de Pierre : " Vous avez fait le plein de popcorn? La séance a commencé "

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les phases de jeu ne sont pas appréciées de la même manière par les supporters.

Du côté flamand en tout cas, ça passe mal, et ça se reflète aussi sur le web. C’est le seul point qui met tous les flamands d’accord. Résumé de dizaines de messages : on s’est foutu de nous, on s’est fait avoir, on est ridicule. Et beaucoup ajoutent – et pas seulement ses supporters -que décidément Bart de Wever a raison : il y a deux démocraties dans ce pays. C’est parfois assorti d’une menace : les francophones le paieront cher car ils viennent d’enclencher la machine séparatiste. Une pression de plus sur les partis flamands à la région bruxelloise.

Des commentaires très durs donc. Du côté francophone c’est sans doute plus contrasté. Selon les sympathies politiques. La discussion tourne surtout autour de la notion de gagnant. C’est quoi gagner une élection en Belgique ? Être en tête ? Augmenter son nombre de voix ? Si beaucoup d’internautes dénoncent je cire " le manque de respect de la volonté des électeurs ", Loci a un avis tranché sur la question : " Si on avait dû faire une coalition des gagnants, ça devait être #PTB et #MR ? C’est #portnawak " ce qui signifie c’est n’importe quoi. Mais la réalité est là : le vrai gagnant c’est celui qui gagne la formation des coalitions.

MédiaTIC : l'accord de coalition enflamme les réseaux (06/06/14)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous