RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Vous aimez l’ASMR ? Cette exposition est faite pour vous

L’exposition "Weird Sensation Feels Good" propose de s’immerger dans l’histoire de l’ASMR à travers une série de 40 œuvres sonores, visuelles et tactiles.

Certains l’adorent tandis que d’autres l’ont en horreur. Si l’ASMR est une véritable tendance sur Internet depuis une décennie, cette méthode de relaxation a rarement fait l’objet d’une exposition à part entière. C’est désormais chose faite avec "Weird Sensation Feels Good" au Design Museum de Londres.

"ASMR" est un sigle américain que l’on peut traduire par "réponse automatique des méridiens sensoriels". Ces termes un peu compliqués se réfèrent à une tendance apparue sur Internet au début des années 2010. Le principe : des YouTubeurs se filment en train de produire des sons légers, mais enregistrés de très près pour que le spectateur ait l’impression qu’ils sont produits à quelques centimètres de son oreille.

Ces vidéos provoquent des sensations puissantes chez certains internautes, et de l’agacement chez d’autres. Un phénomène étrange sur lequel se penche le Design Museum (13 mai-16 octobre 2022), dans son exposition "Weird Sensation Feels Good". Les visiteurs du musée pourront s’immerger dans l’histoire de cette bizarrerie psychologique à travers une série de 40 œuvres sonores, visuelles et tactiles.

On retrouve parmi elles des créations de Tobias Bradford, Julie Rose Bower, Marc Teyssier ou encore de Bob Ross. Ce dernier est devenu la coqueluche des plus jeunes générations grâce à la voix suave qu’il utilisait dans son émission sur la peinture, "The Joy of Painting". Si le programme reste à l’antenne jusqu’en 1994, la popularité de Bob Ross a été ravivée grâce à l’essor de l’ASMR.

Un mystère scientifique

L’exposition "Weird Sensation Feels Good" donne également la parole à une douzaine de créateurs de contenus spécialisés dans l’ASMR, communément appelés des "ASMRtistes". Ils donnent leur propre définition de ce phénomène qui divise les internautes et interroge les scientifiques. "L’ASMR insuffle de la douceur, de la gentillesse et de l’empathie à Internet. En tant que mouvement, il nous permet de comprendre une autre facette du Web : une facette lente, douce et centrée sur le bien-être personnel", affirment les organisateurs de l’exposition.

Si les adeptes de cette discipline disent y trouver une source de bien-être, aucune étude n’apporte de certitudes concernant les bienfaits supposés de ces vidéos de chuchotement, de tapotage ou même de masticage. D’après une étude de 2018 de l’université de Sheffield, les chercheurs ont constaté une réduction de la fréquence cardiaque et une meilleure relaxation chez celles et ceux qui ont regardé des vidéos ASMR.

De leur côté, des scientifiques de l’université de Northumbria ont observé que ces contenus peuvent être un puissant allié anti-stress… chez certaines personnes. Plus particulièrement celles qui ont une "plus grande prédisposition à l’anxiété" et qui peuvent "l’atténuer en regardant des vidéos ASMR", comme l’écrivent les chercheurs dans l’étude publiée dans la revue scientifique Plos One. Espérons que l’exposition "Weird Sensation Feels Good" du Design Museum de Londres ait le même effet sur eux.

Loading...

L’exposition "Weird Sensation Feels Good" est jusqu’au 16 octobre 2022 au Design Museum de Londres.

Sur le même sujet

14 juil. 2021 à 12:21
1 min
04 févr. 2021 à 15:37
2 min

Articles recommandés pour vous