RTBFPasser au contenu
Rechercher

Wimbledon

"Voie royale" vers les demies à Wimbledon : est-ce le moment ou jamais pour David Goffin ?

02 juil. 2022 à 08:55Temps de lecture2 min
Par Alice Devilez

David Goffin est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon. Il y affrontera Frances Tiafoe, qu’il a éliminé lors du dernier Roland-Garros.

Si en tennis tout le monde peut battre tout le monde, ou presque, le tableau du Belge semble plus que jamais ouvert jusqu’aux demi-finales. Si David parvient à battre Tiafoe, il affronterait ensuite le vainqueur du duel entre Tommy Paul et Cameron Norrie. Le respect est de rigueur pour chacun de ces joueurs, tous capables de prester à un excellent niveau. Mais il est également permis de rêver un peu pour Goffin… Même s'il ne s'agira sans doute pas de sa dernière opportunité en Grand-Chelem ! 

Du réalisme, sans prétention

On le sait, David Goffin est capable de battre beaucoup de monde sur le circuit. Après avoir traversé une période compliquée, il retrouve son niveau et de la confiance ces derniers mois. Il pouvait aborder le Grand-Chelem londonien assez sereinement, si ce n’était qu’il n’avait plus beaucoup joué depuis Roland-Garros et cette blessure contractée au psoas. Mais depuis le début de Wimbledon, il rassure.

En le voyant avancer dans le tableau et se qualifier pour la quatrième fois pour les huitièmes de finale à Londres, un élément saute aux yeux : sur le papier, la potentielle suite de son tableau semble abordable. Pas de Djokovic, Alcaraz ni de Nadal avant les demi-finales ou plus tard… Chaque joueur de cette partie de tableau a une chance à saisir et ils en ont sans doute bien conscience. Mais pourquoi ne serait-ce pas le tour de David ?

Step by step

La première étape passe forcément par une victoire face à Frances Tiafoe, 28e joueur mondial. En cinq confrontations, le Belge n’a perdu qu’une fois face à l’Américain. Ils se sont joués à quatre reprises sur dur et une seule fois sur terre battue, l’unique victoire de Tiafoe était sur surface dure. Si l’ascendant psychologique est du côté du Belge, les deux hommes n’ont pas de repère sur gazon l’un contre l’autre, et on sait combien cette surface est particulière.

Si nous voyons plus loin que la prochaine rencontre, ce que les sportifs détestent faire (d’où leur célèbre "match par match"), l’adversaire suivant de David serait soit Cameron Norrie (12e joueur mondial) soit Tommy Paul (32e joueur mondial). Il s’agirait alors d’un quart de finale, soit le meilleur résultat de David en Grand-Chelem dans sa carrière (atteint à 3 reprises) Goffin n’a jamais joué contre Paul, et n’a affronté Norrie qu’à une seule reprise. David avait dû abandonner dans cette rencontre alors qu’il avait perdu le premier set 6-0 et qu’il menait 3-5 dans le deuxième. C’était à Barcelone donc sur terre battue.

Il possède donc peu de références face à ces deux joueurs et dès lors, tout semble possible. Il n’a jamais joué contre Tiafoe, Paul ni Norrie sur gazon et cela augmente le nombre d’inconnues. Mais cela permet aussi d’envisager le meilleur scénario. Et si David atteignait sa première demi-finale en Grand-Chelem à 31 ans après avoir connu la période la plus compliquée de sa carrière ? Il aurait alors l'occasion de jouer contre un joueur comme Djokovic, Alcaraz ou encore Sinner... Le chemin est à la fois si long et si court pour y parvenir. David Goffin en est capable. Mais il ne faudra pas compter sur ses futurs adversaires pour lui faciliter la tâche... S'il est encore jeune, David semble avoir là une belle opportunité (sans doute pas la dernière) de réaliser l'un des plus beaux exploits de sa carrière. Espérons qu'il puisse la saisir. 

Articles recommandés pour vous