Voici les candidats potentiels pour remplacer Paul Furlan

Voici les candidats potentiels pour remplacer Paul Furlan

© Tous droits réservés

26 janv. 2017 à 09:59 - mise à jour 26 janv. 2017 à 11:16Temps de lecture2 min
Par HM

Après la démission, ce jeudi matin, de Paul Furlan (PS), Paul Magnette a annoncé lors de la conférence de presse du gouvernement wallon de ce jeudi matin qu'il "sera remplacé dans la journée". Le nom du successeur sera annoncé par Elio Di Rupo à 15h, avant donc la séance plénière extraordinaire au Parlement wallon à 17h.

Mais qui pourrait remplacer le ministre des Pouvoirs locaux ?

Voici quelques noms qui pourraient rejoindre le gouvernement wallon :

  • Hugues Bayet, 41 ans, est député européen depuis 2014, bourgmestre de Farciennes depuis 2006. A 25 ans, Hugues Bayet devient conseiller communal et entre au gouvernement, par le cabinet de Jean-Claude Van Cauwenberghe où il officie comme attaché de presse. Plus tard, il reviendra au gouvernement wallon, cette fois comme chef de cabinet de Christiane Vienne, Marc Tarabella et Paul Magnette. Elu au parlement wallon, il se spécialise dans les questions d'emploi, de la jeunesse et l'aménagement du territoire. En 2014, son parti le place à la troisième place sur les listes européennes. Elu, il s'occupe d'affaires économiques et des libertés civiles. Etoile montante du PS dans sa région (il a été largement réélu en 2012 à Farciennes), son profil, jeune, pourrait plaire.
  • Philippe Courard, 51 ans, est un vieux briscard. Député fédéral ou régional, ministre régional ou secrétaire d'Etat au fédéral, bourgmestre de la commune de Hotton de 1995 à 2012, et enfin actuellement président du Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles, Philippe Courard est un politique tout-terrain, à l'aise partout, apprécié au sein de son parti et ailleurs. Ce Luxembourgeois n'a pas cillé quand son parti lui a demandé de remplacer au pied levé Jean-Charles Luperto, poussé à la démission en novembre 2014. Philippe Courard, c'est avant tout l'expérience (il a été ministre des Affaires intérieures wallonnes), de quoi rassurer l'opinion publique et un PS sonné par les affaires liégeoises.
  • Pierre-Yves Dermagne, 36 ans, est député régional wallon et premier échevin de la la commune de Rochefort. L'homme est jeune, licencié en droit de l'UCL, avocat, et a un passé de collaborateur politique, tant au parlement qu'au gouvernement, au poste de chef de cabinet adjoint de ... Philippe Courard lorsque ce dernier occupait le poste de ministre des Affaires intérieures. Pierre-Yves Dermagne connait donc bien, lui aussi, les dossiers de gouvernance.
  • La surprise du chef ? Elio Di Rupo a l'habitude de sortir de son chapeau des noms que personne n'avait vu venir : par le passé, les nominations de Marie Arena, Fadila Laanan, ou encore Jean-Pascal Labille étaient de vraies surprises. Aujourd'hui, le président du PS pourrait vouloir en créer une nouvelle, de surprise, surtout dans un contexte de scandales politiques, en faisant appel à un non-politique.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus