RTBFPasser au contenu

Tarmac

Voici les artistes à surveiller en 2022

L'équipe de Tarmac t'a fait une petite sélection des artistes à tenir à l'œil pour cette nouvelle année. 
07 janv. 2022 à 15:299 min
Par Guillaume Guilbert et Johanna Bouquet

L'année 2021 a été chargée au niveau des sorties musicales : entre le retour de certains gros noms et l'éclosion de nouvelles pépites, on a été plutôt gâtés. Mais qu'en sera-t-il en cette année 2022 ? Au-delà des gros albums hyper attendus, l'équipe de Tarmac t'a fait une petite sélection des artistes à tenir à l'œil pour cette nouvelle année. 

Les plus qu’attendus

Ziak

Il est aussi une des grosses révélations de l’année 2021. Malgré son bandana, Ziak s’est imposé comme le nouveau visage de la drill made in France. Il vient d’ailleurs de décrocher son premier disque d’or avec son album "Akimbo" sorti en novembre dernier, preuve que les projets du rappeur d’Evry sont de plus en plus attendus. Ce dernier album a d’ailleurs permis à son public de découvrir d’autres facettes de son personnage du drilleur masqué qui enchaîne les références aux armes et à la bicrave. Un personnage qui n’en est pas moins efficace quand il s’agit de se balader sur de la drill bien sombre, mais qui pourrait aussi enfermer l’artiste dans une cette catégorie, sans qu’il parvienne à toucher un public plus large que les fans de drill. Mais ce n’est sûrement pas pour tout de suite vu la hype autour de Ziak, il risque bien de squatter tes écouteurs en 2022 ! @ziakimbo

La Fève

Les amateurs de rap en quête de nouveaux flows ne sont sûrement pas passés à côté en 2021. La Fève s’est imposé comme un des rappeurs les plus prometteurs de la nouvelle génération. Originaire du 94, il a fait ses armes sur Soundcloud en balançant des morceaux de manière aléatoire, loin du parcours classique des quelques clips suivis d’un projet. Après s’être fait remarquer en 2020 avec l’EP Kolaf réalisé en collaboration avec le producteur Kosei, La Fève a frappé fort en 2021 avec la mixtape "ERRR" et son "Mauvais payeur" qui l’a installé confortablement au rang de pépite à suivre. Le morceau cumule aujourd’hui plus de 2,5 millions de streams. Reste à voir si la formule des bangers mélancoliques couplés à un flow nonchalant mais néanmoins efficace séduira un plus large public sur la longueur. @lafeve7

Lala &ce

Lala &ce avait commencé 2021 en disant "je suis prête" dans une interview. Et elle l'a montré avec son album Everything Tastfull sorti dans la foulée. Son clip "Show me love" cartonne sur YouTube avec plus d'un million de vues. L'album mêle différentes sonorités de l'afrobeats au RnB en passant par de la trap, un son hip-hop singulier entre les ref US, africaines et comme un retour aux bases du rap français. Le tout toujours accompagné de son flow hyper planant, smooth à souhait. Dans cet album elle joue avec les codes OKLM et raconte son amour des femmes. Mention spéciale pour "Viral" à la fois super old school, badass, dérangeant et en même temps très entêtant. Si 2021 a été celle de la révélation, reste à parier que 2022 sera celle de la consécration pour celle qui a débuté au sein du collectif 667 aux côtés de Jorrdee et Freeze Corleone. @lalalipsbby

Le Juiice

Une attitude, une énergie, un flow…. Voilà comment décrire en trois mots celle qui fait partie des rappeuses les plus prometteuses du game. En quelques années, Le Juiice a réussi à imposer son personnage, celui d’une meuf bien badass qui parle sans retenue de la moula qu’elle brasse sur de la grosse trap. Celle qui s’est fait connaître avec son freestyle dans "Rentre dans le cercle" a été particulièrement active cette année, et notamment avec le fameux "AHOO". Le morceau en featuring avec quatre autres rappeuses est tiré du documentaire "Reines" et comptabilise aujourd’hui bientôt 3 millions de streams sur Spotify. Et 2022 risque bien d’être une année juteuse pour la rappeuse puisqu’elle a déjà commencé à teaser son nouvel album qui sortira en début d’année. Et ça promet d’être lourd ! @lejuiice

Bientôt confirmés ?

Gutti

Il y a quelques semaines, le rappeur d’Anderlecht propulsé par Isha nous lâchait le puissant "Waka Waka" et assurait son statut de "rappeur – entertainer" à garder à l’œil. Des gestus à faire rougir les plus grands, de l’énergie à revendre et des lyrics crus et tranchants : c’est un peu la recette magique de Gutti qui sortait en début d’année dernière un projet cinq titres plutôt réussi intitulé "New state". Mention spéciale pour "Diego Armando", son morceau le plus streamé en feat avec Gotti Maras (qu'il faut aussi garder à l'oeil tiens). Seule petite ombre au tableau de chasse de Gutti : les chiffres. Excepté celui de "Diego Armando", aucun de ses clips ne dépasse les 100.000 vues. On espère donc que 2022 sera l’année de la consécration pour le Bruxellois. @guttirockstar

Bakari

Cela fait déjà quelques années maintenant que le liégeois fait partie des rappeurs belges à suivre. Avec ses mélodies maîtrisées et son univers mélancolique, Bakari a su attirer l’attention même si comme il semble le penser dans le clip de "TP" sorti en fin d’année, le succès le "boude un peu". Le rappeur connaît pourtant la recette des refrains entêtants comme dans "N’Da Blocka", ou dans "Mélodie" qui approche tout doucement le million de streams sur Spotify. Mais loin de se reposer sur ce succès d’estime, Bakari n’a pas chômé en 2021 : le liégeois a sorti "Sur écoute" en trois EP consécutifs dans lesquels il rappe et chante la vie du quartier sur des ambiances souvent introspectives, parfois dansantes. On a déjà hâte d’entendre la suite. @bakari.4

Beka

Beka elle nous réveille. Fort. Cette rappeuse d'origine bruxelloise envoie du lourd avec son premier son "Benda" qui s'est fait remarquer sur Tiktok. Même si tu voulais y échapper tu ne pourrais pas, tu l'auras en tête. Beka elle a un flow un peu dur voire musclé qui la caractérise et qui fait qu'on accroche. C'est d'ailleurs la pépite à suivre aussi pour notre Maxi nationale (vous pouvez revoir le dernier BPM). D'ailleurs son premier son a été écouté plus d'un million de fois sur YouTube. Son deuxième titre "Triple M" confirme un débit qui n'a rien d'amateur. La rappeuse a l'air de n'avoir vraiment pas peur de monter sur le ring du rap game. Reste à savoir si on pourra écouter un projet de Beka en 2022 pour voir tout l'étendu de ce qu'elle peut faire.  En tout cas, c'est tout ce qu'on lui souhaite. @bekagyal

Absolem

Lui aussi fait partie du paysage du rap belge depuis quelques années maintenant. D’abord en groupe avec Heysitap Squad puis en solo, Absolem a progressivement installé son style de kickeur qui alterne entre égotrip et autodérision. Depuis la double mixtape "Toxcity" en 2020, Absolem s’est fait plutôt rare, même s’il a sorti quelques morceaux en 2021 dont le très bon banger "Cousine". Son aisance et sa technique mêlées aux sonorités de Dee Eye qui produit toutes ses instrus donnent envie de les entendre sur tout un album. Alors Absolem va-t-il passer ce step en 2022 ? On ne demande que ça. @absolem__hs

Youssef Swatt’s

L’année 2021 a été chargée pour Youssef Swatt’s : le tournaisien de 23 ans a signé dans le label parisien E47 Records, il a rempli l’Orangerie du Botanique, il a assuré la première partie de Gaël Faye sur plusieurs dates de sa tournée en France, et vient de sortir le clip de "Remonter le temps" qui a été vu plus de 85.000 fois en trois semaines. Pas mal pour celui qui rappe depuis bientôt 10 ans et qui revendique un rap à l’ancienne, un style qui est loin d’être le plus populaire ces dernières années. Mais ces derniers mois semblent bien être le bon moment pour un retour en force du jeune artiste. Il a d’ailleurs annoncé un nouvel album pour 2022, et on sera à l’affût ! @youssefswatts

Jewel Usain

A 32 ans, lui non plus n’est plus un rookie qui vient de débarquer. Mais en 2021, il est passé en "Mode difficile" et on a plutôt apprécié. Avec ce nom d’album en référence aux jeux vidéo, Jewel Usain nous emmène directement sur sa map, à bon gros coups de kickage et de phases parfois marrantes, souvent percutantes. Mais si sa plume et son talent ne sont plus à prouver, on ne peut pas dire que cela se traduit réellement dans les chiffres. On pouvait donc espérer le voir exploser avec ce nouvel album. Si ce n’est encore vraiment le cas, il faudra tout de même compter avec Jewel Usain en 2022. En tout cas, on espère. @jewel_usain

Chicaille Argenté

Chicaille argenté pourrait bien agiter fortement la scène rap en 2022. Alors on ne fait pas dans l'horoscope mais ce jeune rappeur de tout juste 17 ans commence déjà à bien rouler sa bosse. Originaire du 91 en région parisienne, dans le quartier du parc aux lièvres, tout comme Koba LaD avec qui il a récemment fait un feat, il fait ses premières armes au pied du fameux bâtiment 7. Le flow est brut, sec, il ne sourcille pas. Ce qui n'empêche personne de s'ambiancer dessus. Et ça on le retrouve dans les deux EP qu'il a sortis en 2021: "Pas comme les autres" et "La famille ou rien". Son clip "Tookie" en featuring avec Bolémvn et Koba LaD cogne à plus de 1,5 million de vues sur YouTube. Et ce n'est pas le seul à côtoyer le million. Deux EP en quelques mois, plus un projet avec le 7Binks, Chicaille a faim et nul doute qu'on devrait le retrouver dans d'autres projets en 2022… même un album qui sait. @chicaille_argente

YG Pablo

YG Pablo aussi s'est fait un nom sur la carte du rap belge et les attentes autour de lui sont assez grandes. Dans ses morceaux mélancoliques et sensuels, ce grand romantique parle de ses expériences amoureuses, et des relations hommes-femmes en général. Cité par Damso sur QALF puis invité pour poser sur QALF Infinity (sur "Chialer"), YG Pablo est vu comme un des rappeurs les plus prometteurs du plat pays. En 2021, il a sorti l'EP "VEDA" et le single "Ellipse, pt.1" confirmant son potentiel. On attend juste l'explosion définitive en 2022. @yg_pabloo

Les pépites sur lesquelles on mise

ZVdu17

Quand il s’agit de kicker, ZVdu17 a de la ressource. Le jeune rappeur bruxellois s’est lancé en 2021 avec une série de freestyles intitulée "Aller sans retour", et ça a plutôt bien pris. Les trois freestyles cumulent des centaines de milliers de vues. Le style est assez classique : du kickage en bande sur la vie de quartier, le tout en bas du bloc ou sur un terrain de foot. Mais qu’est-ce que c’est efficace ! Et le garçon est tout aussi efficace quand il s’agit de poser sur une prod à la Jul, comme dans "Maradona" avec Tawsen, Yanso, Sky et 7.62. On espère donc que l’année 2022 sera donc celle du premier projet pour ZVdu17. @zvdu17

Noam

Vous avez pu le découvrir sur Tarmac avec son 187 freestyle dans lequel il avait "187 raisons d’être doué", Noam fait partie de cette jeune génération de rappeurs bruxellois qui arrive fort. En 2021, il a sorti le clip de "Calme" : un morceau aux accents drill et aux toplines soignées qui montre le haut potentiel du garçon. Mais au-delà de ce son et de quelques freestyles sur son Instagram, le rookie n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes. On espère donc qu’il fera tapis en 2022 et qu’il nous en donnera plus. Et pourquoi pas espérer un projet ? @noam.fmr

Neto

En 2022 on a aussi décider de garder un œil et nos oreilles bien ouvertes sur ce que Neto a à proposer. Neto rap avec ses tripes, pas le temps de niaiser. Avec Makila I, II puis III, Neto impose un style puriste et une rythmique assurée. Avec son clip Frank Lucas, Neto nous plonge dans l'univers mafia, vieille caisse et règlement de compte, et il le dit il veut "monter un empire comme Frank Lucas" en référence au baron de la drogue de Harlem des années 1960. La drogue en moins, les titres en plus, c'est tout ce qu'on lui souhaite. Pour le moment on sent bien que Neto n'a pas encore livré tout son potentiel. @neto.243

Maka

Maka risque bien d'envoyer du lourd pour cette nouvelle année puisqu'il démarre très fort en annonçant la sortie de son premier projet, un EP intitulé "Sortez les couverts vol.1" prévu le 27 janvier prochain. Et un single qui sera dispo dès le 6 janvier : "Joujoux". Et qui dit vol.1 dit qu'on n'a pas fini d'entendre parler du bonhomme. Il faut dire que pour l'artiste liégeois de 22 ans, 2021 a sonné comme une mise en jambe en mode sprint. Avec son premier titre "Noir", Maka a pu dévoiler une petite partie de son potentiel et c'est déjà très efficace. On s'ambiance d'office sur ce son où l'artiste mêle rap pur avec un flow élastique à la Hamza et chant avec un refrain en mode douille qui reste bien en tête. L'année passée, il a d'ailleurs enchaîné les sons avec "Brigand", "Bénéfice" ou encore "J'baraude" et a dévoilé une identité authentique et archi intéressante. Maka charbonne et semble déter' en ce début d'année. @makavelax4

Demala

Demala est un artiste belge qu'on a bien l'intention de suivre en 2022. Signé dans le label indépendant Genysis, Demala a déjà sorti deux titres "Nova" et "Kante" et deux featurings avec Stone "Drip na drip" et "Laisse-les parler". Et le moins que le puisse dire, c'est que cela semble prometteur. Un flow de lover entrainant qui passe tout bien et qui rappelle un peu Tayc. En tout cas, on espère bien voir ce que Demala peut proposer sur un projet plus complet. Affaire à suivre. @demala_mad

Articles recommandés pour vous