RTBFPasser au contenu

Ninove: le Vlaams Belang attend la N-VA

Guy D'haeseleer ( VL. Belang) attend la N-VA

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 oct. 2018 à 09:44 - mise à jour 15 oct. 2018 à 13:212 min
Par RTBF avec Agences

En ce lendemain d'élections, la tête de liste Vlaams Belang de Ninove, Guy D'haeseleer attend de pied ferme la décision de la N-VA. Avec un score de 40% des votes, il est en position de force et dit qu'il a déjà eu des contacts.  "La volonté de la section locale est en grande partie de donner corps à notre projet. Je ne peux pas non plus imaginer que la N-VA souhaite dépanner une coalition de gauche qu'elle a critiquée pendant 6 ans. Ce serait, je pense, un suicide politique pour la N-VA."

Open Vld et Samen: pas de rupture du cordon sanitaire

L'Open Vld ne veut pas négocier avec Guy D'haeseleer, qui a obtenu 15 sièges sur 33. "Nous ne sommes pas disposés à former une coalition avec lui. Nous ne parlerons certainement pas avec l'extrême-droite", a indiqué Mme De Jonge.

Samen ferme également la porte. "Notre histoire est tellement différente de celle de Forza Ninove, que ce ne sera pas possible", a renchéri la tête de liste Veerle Cosyns.

Loading...

Bart De Wever prend son temps

Le président de la N-VA, Bart De Wever, souhaite étudier la possibilité de former une coalition avec le Vlaams Belang à Ninove "en interne", a-t-il fait savoir sur les ondes de Radio 1 lundi matin. Guy D'haeseleer et sa liste Forza Ninove, qui a enregistré une victoire écrasante dans la ville de la Flandre orientale, souhaite obtenir une majorité avec les nationalistes flamands locaux. "Je ne dis certes pas oui, mais si un candidat obtient 40% des voix, il s'agit d'un mandat démocratique très fort", a indiqué M. De Wever.

Forza Ninove, le parti du député flamand Vlaams Belang Guy D'haeseleer a engrangé 40% des voix et décroché 15 sièges sur 33 à Ninove. Il envisage la possibilité de s'allier avec la N-VA, qui a obtenu deux sièges, afin d'obtenir ensemble la majorité.

"Il n'y a pas énormément de possibilités. J'appartiens au 'club des flamingants'. Il est donc logique que je m'entretienne d'abord avec ces personnes. Nos programmes sont les plus proches", a déclaré M. D'haeseleer sur Radio 1. "J'espère que la N-VA se concentrera sur le contenu", a-t-il encore ajouté.

Ninove est un problème pour tous les partis

De son côté, le président de la N-VA a indiqué qu'il comptait "examiner cette situation avec les autres partis. Nous ne sommes pas les seuls concernés, Ninove est un problème pour tous les partis. Cet homme a clairement été plébiscité, on ne peut pas le nier. Mais ce n'est pas uniquement le problème de la N-VA, c'est un problème démocratique à Ninove qui doit être résolu".

"Je ne dis certes pas oui, mais si un candidat obtient 40% des voix, il s'agit d'un mandat démocratique très fort. Mais il doit également pouvoir trouver un partenaire", a expliqué M. De Wever.

Le patron de la N-VA ne veut pas encore se prononcer. "Je ne connais pas bien les personnes impliquées, je ne connais pas bien la situation, je n'ai pas de réponse prête à toutes les questions après trois heures de sommeil. En principe, nous ne gouvernons pas avec des extrémistes. Mais à Ninove, la situation est exceptionnelle. Je ne suis pas un fan des coalitions monstres pour exclure qui que ce soit, mais je ne suis pas non plus enthousiasmé à l'idée d'aider un candidat issu d'un parti extrême à ceindre l'écharpe mayorale."

Bart De Wever examine la situation à Ninove

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous