Quel Temps!

Vivre sur un bateau l’été

© Catherine Haxhe

Et si avec les enjeux climatiques conséquents qui nous attendent, nous envisagions une nouvelle façon de voyager, un slow tourisme à l’empreinte écologique faible, le bateau de plaisance.

Catherine Haxhe

Que diriez-vous de partir en vacances ou en week-end sur un bateau ? Au fil de l’eau de nos fleuves, profiter doucement d’une escapade vers Dinant, Namur ou Maastricht. Bien sûr il faudra être patient, se rendre à Paris prendra une petite semaine, mais ce sera possible. C’est d’ailleurs ce que font les amoureux de bateaux au Port de Liège. Une façon différente de voyager avec une empreinte carbone imbattable.

Damien Festier est capitaine et instructeur il nous invite à découvrir son univers et malgré son jeune âge, sa passion est contagieuse, il la partage avec de nouveaux marins moins expérimentés qui comme Cécile Séniou ont décidé d’acquérir un bateau de plaisance, peut-être pas pour y vivre toute l’année mais pour profiter des beaux jours de printemps, d’été, ou même automne différemment, sur l’eau.

En plein confinement beaucoup de plaisanciers se sont lancés comme Cécile et ont réalisé leur rêve. Avec un bateau, plus besoin de passeport vaccinal, de réservation d’hôtel ou de restaurant, on part quand on veut, on s’arrête (presque) où l’on veut, on attache les amarres, on descend se promener, à pied ou à vélo et on repart au gré de ses envies. Libre comme le vent, l’eau, l’air.

Mais revenons à la formidable aventure de notre capitaine. A 8 ans, Damien participe à un stage de voile ADEPS, l’amour de la navigation le prend et lorsqu’à 15 ans il se demande si l’école est vraiment faite pour lui, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers une école de formation à la batellerie. Il en existe deux en Belgique, l’une se trouve à Huy, ce sera pour lui. Après quelques années dans le transport commercial, voilà Damien à 21 ans propulsé capitaine des navettes fluviales liégeoises emmenant plus de 75 passagers en promenade.

Aujourd’hui âgé de 26 ans, il est aussi réparateur bricoleur multitâche et responsable d’un centre d’examen pratique. Bien que pour des bateaux de moins de quinze mètres il ne soit pas légalement nécessaire d’avoir de permis théorique et pratique, Damien le conseille fortement.

Et puis une vie de navigation c’est une vie en adéquation avec la météo. Avoir un bateau, en toutes saisons, c’est accepter de se frotter aux caprices du temps et de l’apprivoiser en apprenant à respecter son environnement.

Si vous aussi vous avez envie de vous frotter à cette vie sur l’eau au grand air, Damien répondra à toutes vos questions et vous formera au pilotage de votre bateau. D’occasion il vous coûtera le prix d’une petite voiture mais sera bien moins polluant et vous apportera bien d’autres plaisirs.

Articles recommandés pour vous