RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Economie

Visite royale: 93e fournisseur de la Belgique seulement, le premier partenaire commercial du Congo, c'est désormais la Chine

Le marché matinal

Relations commerciales entre la Belgique et le Congo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 juin 2022 à 07:02 - mise à jour 08 juin 2022 à 08:56Temps de lecture8 min
Par Xavier Lambert

Le couple royal et le Premier ministre sont en  République Démocratique du Congo pour une mission diplomatique importante. Mais contrairement à ce que les liens historiques entre les deux pays pourraient laisser penser, le Congo n’est plus un partenaire commercial de premier plan pour la Belgique.

Les exportations vers le Congo sont restées stables ces cinq dernières années, environ 370 millions d’euros de biens exportés par an, selon l’Agence pour le commerce extérieur. Ce sont essentiellement des produits pharmaceutiques et chimiques, des machines et des équipements. Et puis, côté importations, les matières premières, comme les métaux rares et les pierres précieuses, représentent 60% des produits congolais importés par la Belgique.

Mais on remarque, sur le long terme, que les échanges commerciaux entre les deux pays se sont peu à peu réduits. Dans le classement des partenaires commerciaux de la Belgique, la RDC a en tout cas perdu de nombreuses places ces dernières décennies.

Le Congo n’est plus que le 71 ᵉ partenaire commercial pour nos exportations, et le 93e fournisseur de la Belgique.

Malgré cette érosion, la Belgique reste le premier pays européen exportateur vers le Congo, devant la France et les Pays-Bas. 36% des exportations européennes vers la RDC proviennent de Belgique. On voit donc qu’au niveau européen, les liens entre Congo et Belgique sont encore visibles à travers ces échanges proportionnellement très importants. Mais comme pour beaucoup d’autres pays émergents, le premier partenaire commercial de la RDC est désormais asiatique: plus de 50% des exportations congolaises partent vers la Chine et inversement, 30% des importations à destination du Congo sont chinoises, toujours selon les chiffres de l’Agence pour le commerce extérieur.

Et puis, il est compliqué d’établir des liens commerciaux avec le Congo aujourd’hui, le commerce n’y est pas sans risques, même si la stabilité politique laisse augurer une amélioration.

 

Sur le même sujet

Le roi Philippe visite l’hôpital du Dr Mukwege : "un acte humanitaire fort", au moment où les violences reprennent à l'est de la RDC

Monde

Passé colonial : la question des réparations fait débat à la Chambre

Belgique

Articles recommandés pour vous