RTBFPasser au contenu

Cinéma

Virginie Efira, Cécile de France et Salomé Dewaels, trois Belges nommées aux César 2022

Virginie Efira assiste à la première britannique de "Benedetta" lors du 65e BFI London Film Festival au Royal Festival Hall le 16 octobre 2021 à Londres, Angleterre.
26 janv. 2022 à 11:57 - mise à jour 26 janv. 2022 à 14:374 min
Par Belga

La Bruxelloise Virginie Efira est reprise dans la liste des candidates en lice pour le César de la meilleure actrice, grâce à son rôle de nonne dans le film "Benedetta" de Paul Verhoeven. Cécile de France concourra pour sa part pour le César du meilleur second rôle féminin avec "Illusions perdues", ressort-il de la liste des nominations publiée mercredi par l’Académie française des arts et techniques du cinéma. Salomé Dewaels insuffle pour sa part une touche belge à la catégorie "meilleur espoir féminin".

Benedetta, de Paul Verhoeven

la bande-annonce

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jeanne Balibar, qui joue aux côtés de la Namuroise Cécile de France dans "Illusions perdues", tentera elle aussi de décrocher la prestigieuse statuette pour le film de Xavier Giannoli. Cette adaptation d’un roman d’Honoré de Balzac, avec la France du 19e siècle pour toile de fond, est d’ailleurs nommée dans 15 catégories au total. L'acteur principal, Benjamin Voisin, est aussi pressenti dans la catégorie "meilleur espoir masculin". Il y concourrait déjà l'an dernier pour "Eté 85" de François Ozon.

Illusions perdues de Xavier Giannoli

Bande-annonce

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Salomé Dewaels ajoute une nouvelle touche noire-jaune-rouge dans la liste des nommés, toujours pour "Illusions perdues". Elle y campe Coralie, une jeune prostituée. Cette Bruxelloise diplômée en art dramatique à l'Académie d'Ixelles, considérée comme une étoile montante du cinéma belge, a notamment tourné avec Mathilde Seigner dans "Une Mère", Sergi Lopez et Sara Forestier dans "Filles de joie" et, à présent, Gérard Depardieu dans "Illusions perdues".

Malgré la pandémie de coronavirus, cette fresque balzacienne sur l'émergence de la presse et ses dérives - à la fois classique et très contemporain dans ses thèmes - a attiré 850.000 spectateurs dans les salles françaises.

Dans un tout autre registre, l'opéra-rock "Annette" de Leos Carax talonne le film de Xavier Giannoli (lui aussi cité dans la catégorie "meilleure réalisation") avec 11 nominations. L'Américain Adam Driver, apparu dans "BlacKkKlansman" de Spike Lee en 2018, est en lice pour le César du meilleur acteur, aux côtés de Pierre Niney ("Boîte noire"), Pio Marmaï  ("La Fracture") ou encore Benoît Magimel ("De son vivant").

ANNETTE Bande Annonce (Cannes, 2021) Leos Carax, Marion Cotillard, Adam Driver

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Aline", le biopic de Valérie Lemercier consacré à Céline Dion, décroche 10 nominations et ferme ainsi ce trio de tête. L'actrice-réalisatrice, grande fan de la star québécoise, est l'une des sept comédiennes nommées dans la catégorie "meilleure actrice", marquée par le retour de Laure Calamy pour "Une femme du monde", qui avait déjà remporté le titre l'an dernier. Leïla Bekhti ("Les Intranquilles"), Valeria Bruni Teschedi ("La Fracture"), Léa Seydoux ("France"), Vicky Krieps ("Serre-moi fort") et notre compatriote Virginie Efira - également naturalisée française - complètent la liste de cette édition 2022.

"Benedetta" et sa Toscane du 17e siècle n’est pour sa part représentée que dans la seule catégorie de meilleure actrice, portée par Virginie Efira.

La catégorie reine du meilleur film verra se disputer "Aline", "Annette", "Illusions perdues", mais également "BAC Nord" de Cédric Jimenez, sur les dérives policières dans les quartiers Nord de Marseille, "L'évènement" d'Audrey Diwan, sur l'avortement, qui a décroché le Lion d'Or à Venise, "la Fracture" de Catherine Corsini sur la France des "Gilets jaunes" ainsi que "Onona, 10.000 nuits dans la jungle" d'Arthur Harari.

Du côté de la meilleure réalisation, décernée une seule fois dans l'histoire des César à une réalisatrice, l'Académie a retenu quatre hommes, Leos Carax, Cédric Jimenez, Xavier Giannoli et Arthur Harari, et trois femmes, Valérie Lemercier, Audrey Diwan et Julia Ducournau, qui a décroché la Palme d'Or à Cannes pour "Titane".

Les 4.363 professionnels du cinéma membres de l'Académie ont désormais un mois pour voter et départager les 55 films, répartis dans 24 catégories, avant la cérémonie du 25 février.

Cette 47e Cérémonie des Césars sera présidée par la scénariste et cinéaste Danièle Thompson, tandis que l'humoriste Antoine de Caunes jouera les maîtres de cérémonie sur la scène de l'Olympia. Le duo aura la lourde tâche de raviver une cérémonie marquée par des audiences en berne et un torrent de critiques l'an dernier sur le nombrilisme du cinéma français en pleine pandémie. En 2020, le départ de l'actrice Adèle Haenel en pleine cérémonie après le sacre de Roman Polanski, accusé de viol, comme meilleur réalisateur pour "J'accuse" était devenu l'un des symboles de la lutte contre les violences sexuelles dans le cinéma.

Du côté de la meilleure réalisation, décernée une seule fois dans l'histoire des César à une réalisatrice, l'Académie a retenu quatre hommes, Leos Carax, Cédric Jimenez, Xavier Giannoli et Arthur Harari, et trois femmes, Valérie Lemercier, Audrey Diwan et Julia Ducournau, qui a décroché la Palme d'Or à Cannes pour "Titane".

Les 4.363 professionnels du cinéma membres de l'Académie ont désormais un mois pour voter et départager les 55 films, répartis dans 24 catégories, avant la cérémonie du 25 février.

Cette 47e Cérémonie des Césars sera présidée par la scénariste et cinéaste Danièle Thompson, tandis que l'humoriste Antoine de Caunes jouera les maîtres de cérémonie sur la scène de l'Olympia. Le duo aura la lourde tâche de raviver une cérémonie marquée par des audiences en berne et un torrent de critiques l'an dernier sur le nombrilisme du cinéma français en pleine pandémie. En 2020, le départ de l'actrice Adèle Haenel en pleine cérémonie après le sacre de Roman Polanski, accusé de viol, comme meilleur réalisateur pour "J'accuse" était devenu l'un des symboles de la lutte contre les violences sexuelles dans le cinéma.

TITANE (2021) Julia Ducournau

La bande-annonce

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les 4.363 professionnels du cinéma membres de l'Académie ont désormais un mois pour voter et départager les 55 films, répartis dans 24 catégories, avant la cérémonie du 25 février.

Cette 47e Cérémonie des Césars sera présidée par la scénariste et cinéaste Danièle Thompson, tandis que l'humoriste Antoine de Caunes jouera les maîtres de cérémonie sur la scène de l'Olympia. Le duo aura la lourde tâche de raviver une cérémonie marquée par des audiences en berne et un torrent de critiques l'an dernier sur le nombrilisme du cinéma français en pleine pandémie. En 2020, le départ de l'actrice Adèle Haenel en pleine cérémonie après le sacre de Roman Polanski, accusé de viol, comme meilleur réalisateur pour "J'accuse" était devenu l'un des symboles de la lutte contre les violences sexuelles dans le cinéma.

Sur le même sujet

25 févr. 2022 à 13:45
2 min
10 févr. 2022 à 10:17
1 min

Articles recommandés pour vous