Icône représentant un article audio.

L'info culturelle

Vincent Solheid, une peinture sauvage maîtrisée, à découvrir à la Galerie Nardone

Vincent Solheid, à la Galerie Nardone à Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vincent Solheid est né à Malmedy en 1968. Il est fasciné par le carnaval, les fêtes populaires et les rassemblements de foule. L’artiste est dessinateur, peintre, graveur et sculpteur, mais il s’illustre aussi en tant que comédien ou musicien dans des projets d’amis où le thème de la fête fait irruption. Le Grand’Tour, un film réalisé par Jerôme le Maire sur une idée de Vincent Solheid, est une parfaite illustration de sa démarche

L’œuvre est plurielle ; le créateur, singulier.

La peinture sauvage maîtrisée

Vincent Solheid
Vincent Solheid
Vincent Solheid

Diplômé de l’Institut Saint-Luc à Liège, Vincent Solheid a suivi une formation en illustration. La peinture occupe une place importante dans sa production. Dans ses œuvres récentes, le calme règne avant la tempête. Parfois, des touches nerveuses brouillent l’image et brisent le silence. Des fragments de corps apparaissent. Un œil ou une bouche à l’énigmatique présence se détache du magma des matières et des couleurs. La peinture brute et sauvage distille l’inquiétude dans le regard du spectateur.

Il expose ses oeuvres aux côtés de Bouli Lanners à la Galerie Nardone, au 2b rue Saint-Georges, 1050 Bruxelles, jusqu’au 1er octobre, du jeudi au samedi, 14h - 18h.

Vincent Solheid
Vincent Solheid Pascal Goffaux

Articles recommandés pour vous