RTBFPasser au contenu

Belgique

Statuts ouvriers/employés: "Une harmonisation vers le haut? Impayable"

Statuts ouvriers/employés: "Une harmonisation vers le haut? Impayable"
06 juin 2013 à 05:48 - mise à jour 06 juin 2013 à 07:501 min
Par Jean-François Herbecq

Alors que les syndicats mobilisent ce jeudi sur ce thème, l'administrateur-délégué de l'Union wallonne des entreprises s'élève contre l'harmonisation des statuts des employés et des ouvriers : "Non, ce n'est pas payable. Cela ajouterait encore aux charges du travail, aux charges des employeurs."

Le patron des patrons wallons avance sa proposition de compromis : "La position syndicale a le mérite d'être simple : tout le monde au statut des employés, mais les employeurs ont fait une proposition qui n'est pas à l'autre extrémité, c'est à dire tout le monde au statut des ouvriers". Sur le point des préavis, "il n'y a de solution raisonnable que dans un point de compromis qui est situé entre le deux statuts."

Vincent Reuter précise que toute l'ancienneté acquise jusqu'à ce qu'on change de système sera prise en compte selon le système actuel.

Le risque de l'harmonisation?

Harmoniser à la hausse engendrerait un coût que les syndicats chiffrent à moins de 200 millions d'euros. Ils jugent que c'est de la mauvaise volonté de la part des patrons de refuser cela.

Vincent Reuter souligne le coût supplémentaire potentiel en cas de licenciement. Selon lui, cela entraînerait des pertes d'emplois : "Les employeurs réduiront le risque potentiel, et cela aura un effet sur l'emploi".

Un effet qui n'est pas encore chiffré reconnait Vincent Reuter car il n'y a pas d'étude sur le sujet : "Cela dépendra de la réaction de chaque employeur individuellement, presque..."

JFH

Vincent Reuter (UWE) dans Matin Première - B. Henne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous