RTBFPasser au contenu
Rechercher

Entrez sans frapper

Vincent Lacoste, révélé au cinéma et transposé en personnage de BD par Riad Sattouf

L'acteur français Vincent Lacoste sur le tapis rouge du 46e Festival de Deauville en 2020
15 déc. 2021 à 07:39 - mise à jour 15 déc. 2021 à 07:40Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Beauloye

Avec ‘Aventures de Vincent Lacoste au cinéma’, Riad Sattouf nous propose un nouveau personnage d’adolescent en devenir. Vincent Lacoste n’est autre que le jeune garçon de quinze ans qu’il a repéré en 2008 pour incarner un lycéen complexé dans son premier film ‘Les beaux gosses’. D’une première expérience cinématographique jusqu’à l’incarnation en BD de l’acteur, c’est quasi un lien de filiation qui s’est noué sur une douzaine d’années entre les deux hommes. Entre-temps, Vincent Lacoste s’est construit une solide carrière de comédien.

Vincent Lacoste par Riad Sattouf: de la révélation d’un acteur à la paternité d’un personnage de BD

L’adolescence, période de la vie fétiche pour Riad Sattouf. Abordée par le prisme de sa propre jeunesse dans ‘L’arabe du futur’, de la chronique au féminin du passage de l’enfance à l’âge adulte dans ‘Les Cahiers d’Esther’. En cette fin d’année 2021, l’auteur ouvre une nouvelle série dont le premier tome raconte les débuts au cinéma de Vincent Lacoste. Au micro de Jérôme Colin, il nous raconte comment il a découvert le jeune lycéen lors d’un casting sauvage.

Loading...

Vingt-huit films à vingt-huit ans

Après ce premier film, Vincent Lacoste tiendra le rythme soutenu de trois à quatre films par an. Ce qui l’amène à une filmographie très dense de vingt-huit films à seulement vingt-huit ans. Et un palmarès remarquable : cinq nominations aux Césars dont il est rentré bredouille, cinq autres récompenses obtenues dont trois pour son rôle dans ‘Plaire, aimer et courir vite’ de Christophe Honoré en 2018. Le film est visible sur Auvio jusqu’au 23 décembre.

Pour son dernier film en salle, il incarne Etienne Lousteau, un journaliste douteux dans ‘Les illusions perdues’ adapté du roman de Balzac par Xavier Gianolli. Il partage l’affiche avec Benjamin Voisin et de Cécile de France pour ce drame historique.

Loading...

 

‘Le journal d’une femme de chambre’ dirigé par Benoît Jacquot, 'Hippocrate' sur le monde médical, ‘Amanda’, un drame dans le contexte du traumatisme des attentats de 2015, mais aussi ‘Asterix et Obélix’. La filmographie variée de l’acteur prouve qu’il excelle dans tous les registres.

Deux films avec Riad Sattouf, une série BD à son effigie

En 2014, Vincent Lacoste retrouve Riad Sattouf pour le tournage du loufoque ‘Jacky au royaume des filles’. Une satire déjantée des stéréotypes hommes-femmes. Le conte de Cendrillon est revisité audacieusement en inversant les comportements des deux sexes.

Loading...

Un jeune ado, un peu ‘neu-neu’, un peu ‘mou-mou’

Loading...

Le dessinateur croque sous son crayon son fils spirituel au moment de ses débuts. Que de chemin parcouru depuis le ‘jeune ado, un peu ‘neu-neu’, un peu mou-mou’ ! Une évolution à suivre dans les prochains tomes de la série ‘Aventures de Vincent Lacoste au cinéma’ par Riad Sattouf, éditions Les livres du futur

Sur le même sujet

Vincent Lacoste, l’acteur que le monde du cinéma français s'arrache

Cinéma

Articles recommandés pour vous