Anderlecht

Vincent Kompany coach des Diables Rouges ? "Pour l’instant, ce ne serait pas une bonne étape dans ma carrière"

Joachim Mununga : "On a bien fait de donner ce crédit-là à Kompany"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vincent Kompany s’est confié à Eleven Sports et Nordin Jbari lors d’une interview. Et le T1 des Mauves a répondu à pas mal de questions, notamment sur son avenir. 

Vincent Kompany a tout d’abord évoqué sa décision de devenir coach. Une décision qui a été prise suite à sa première rencontre avec Pep Guardiola, lorsqu’il est arrivé à Manchester City.

Depuis le premier jour où j’ai rencontré Pep Guardiola, j’ai su que je voulais devenir coach.

"Je pouvais rester à Manchester City, mais je sentais qu’avec les blessures, revenir dans un tel club n’était pas facile. Et dans ma tête, j’étais déjà préparé pour l’étape suivante. Depuis le premier jour où j’ai rencontré Pep Guardiola, j’ai su que je voulais devenir coach. C’est le premier entraîneur qui vient m’expliquer pourquoi on fait les choses et pourtant j’avais déjà 30 ans. Pourquoi on court à gauche ou à droite, pourquoi avoir telle ou telle position. Cela a créé un déclic qui m’a poussé à voir le jeu différemment. Et j’ai rajouté ce que moi je pensais être réaliste pour le niveau chez nous. Mais la manière de jouer, c’est grâce à lui."

Si Kompany en a profité pour ajouter aussi sa touche personnelle, Vince The Prince évoque aussi l’importance de son staff et du dialogue à l’intérieur de celui-ci.

"Je vis par l’expérience. Je ne suis pas dur pour moi-même mais honnête. Mon staff est important pour m’aider et me confronter. Le staff ne survit avec moi que s’il est honnête. Ça ne m’importe pas de qui vient la meilleure idée, mais de savoir quelle est la solution. La base, c’est d’avoir une ligne de conduite."

Loading...

Sélectionneur des Diables ? Pour l’instant, ce n’est pas une bonne étape

Autre sujet brûlant, son avenir. Si Kompany a écarté les rumeurs l’envoyant à Burnley, Nordin Jbari lui a posé la question de savoir si Vincent était intéressé par le poste de sélectionneur national. Et l’ancien défenseur de répondre directement :

Je pense que c’est aussi un feeling. Tu ne deviens pas coach de l’équipe nationale juste pour être coach de l’équipe nationale.

"Je pense que c’est aussi un feeling. Tu ne deviens pas coach de l’équipe nationale juste pour être coach de l’équipe nationale. Est-ce que tu sens qu’un groupe peut faire quelque chose, est-ce que tu sens qu’il y a une bonne génération. Est-ce que tu as un feeling que c’est le bon moment ? Pour l’instant, ce ne serait pas une bonne étape dans ma carrière parce que j’ai besoin d’être sur le terrain, de me prendre des raclées, des finales perdues, des matches gagnés, des matches compliqués,… Aujourd’hui, je suis encore dans une phase où je veux progresser rapidement et tous les jours."

Sur le même sujet

Vincent Kompany avant Anderlecht-Antwerp : "Enflammer le stade"

Football

Facebook Live – Nordin Jbari : "Je ne comprends pas ce que fait Vincent Kompany avec Anouar Ait El Hadj"

Emission La Tribune

Articles recommandés pour vous