RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Vincent Kompany avant le double affrontement contre Eupen : "Benito Raman ne sera pas puni"

Vincent Kompany ne punira pas Benito Raman
02 févr. 2022 à 14:26Temps de lecture3 min
Par Vincent Langendries

En conférence de presse ce mercredi, Vincent Kompany a préfacé le double affrontement entre Anderlecht et Eupen (en 1/2 finale de la Coupe ce jeudi et en championnat dimanche). Le coach bruxellois a par ailleurs réagi aux différents micro-incidents qui ont éclaté au sein de son groupe lors de la défaite face à l'Union Saint-Gilloise dimanche dernier.

On est des hommes

Refaelov face à l'Union
Refaelov face à l'Union © Tous droits réservés

Premier incident relaté. Celui qui s'est déroulé à la mi-temps face au leader. Un tête à tête relativement incisif entre le défenseur néerlandais Wesley Hoedt et l'Israélien Lior Refaelov. Il se chuchote qu'il a fallu les séparer avant que cela ne dégénère. Vincent Kompany réagit : " On est des hommes. Si ce genre de choses n’arrivait pas vous écririez encore moins d’articles, non ? (sourire). Refaelov a eu un match difficile mais on a exagéré tout ça. Mais tout ce qu'il fait, il le fait pour l’équipe, en tant que leader de l’équipe. Concernant la discussion à la mi-temps : ce sont deux caractères, deux leaders. Ce genre de choses ça arrive partout. A Bruges, à l'Antwerp..

Comme dans un couple

On se dit des mots, comme on en dit parfois dans un couple qui vit jour et nuit ensemble, et après on mange ensemble. En soi, le fait de se rebeller je ne vois pas cela comme quelque chose de mal. Et puis, si on avait gagné on aurait pu dire que c’était un peu grâce à cela. Le plus important c'est d'être pleinement concentré sur la suite. On a déjà eu parfois des moments comme ça. Tant que les intentions sont bonnes et que sur terrain ça nous donne de l’énergie, je n'ai pas de problème. A l'Union on a connu une 2e mi-temps très difficile mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas en retirer de la force. Car on a envie de montrer qui on est ".

Raman se donne à 200 %

Benito Raman et Vincent Kompany : tout est aplani
Benito Raman et Vincent Kompany : tout est aplani © Tous droits réservés

L'autre moment chaud d'après match dimanche...ce sont les déclarations à la presse de Benito Raman. A nouveau réserviste (suite au retour de Kouame dans le 11 de base), l'attaquant de poche s'est lâché face aux médias, se disant déçu par son faible temps de jeu et en signalant (à quelques heures de la fin du mercato) qu'il allait en parler à ses agents. Depuis, la tempête a été aplanie par Kompany : " Je fais énormément attention a ce genre de choses. Dès la fin match, j’ai entendu qu’il était parti communiquer avec la presse. Pour moi ce qui est important c'est la discipline de groupe, l'esprit de sacrifice. Tout ce qui dévie de cela n'est pas bon. Comme cette interview qu'il a donnée. Je n'ai pas attendu d'être rentré à Neerpede pour lui parler et lui dire que ce qu'il avait fait n'était pas la meilleure idée. 

Raman s'est excusé...il ne sera pas puni

Mais j'ai apprécié sa réaction. Deux heures après le match, il s’est excusé auprès du groupe. Vous savez quand on ramène Raman au club, on sait qu'avec lui une déclaration émotionnelle peut se produire. Si je n'anticipe pas cela, c'est que je n’ai pas compris le rôle du coaching. Mais Benito se donne a 200% à chaque entraînement... Il a toujours l'envie et le désir de se donner à fond. C’est un émotionnel. Mais je ne peux pas le juger sur un dérapage. Je fais la part des choses. On apprend à se comprendre. C'est la raison pour laquelle il ne sera pas puni (par une non-sélection par ex.). La vraie punition arrive si on ne se donne pas à fond, là il y aura des conséquences. Contre Eupen, il n'y a pas de doute qu'on sera moins fort si Raman n’est pas dans le groupe."

Deux fois Eupen en 4 jours

Le même adversaire en 4 jours. Est-ce particulier ? "Oui mais cela m'est déjà arrivé souvent dans ma carrière. Alors je vous dirais qu'on connaît les qualités de cette équipe mais mais qu'on ne réfléchit pas trop au fait que c’est un match aller de coupe ou un match ordinaire. En coupe, ce match c’est la voie vers la finale et on veut gagner. Et quant à savoir quel groupe sera là pour le match en coupe et en championnat je vous répondrais en disant que je suis un coach "corona". Qui sait donc ?

Articles recommandés pour vous