Regions Liège

Villers-le-Temple: mobilisation pour sauver le manoir et son parc

Le manoir et sa tour du 12 ème siècle

© rtbf

31 oct. 2018 à 11:13Temps de lecture2 min
Par Françoise Dubois

A Villers le temple, sur la commune de Nandrin, autorités locales et population veulent sauver le Manoir de la Tour. Le manoir est à l'abandon depuis 2008. Il a pourtant un propriétaire, MT Building, un promoteur immobilier qui veut construire un immeuble de 12 appartements dans le parc.

L'avis d'annonce de projet est apposé aux abords du domaine.

Une tour du 12ème siècle

Entouré d'un mur, d'arbres ou encore d'anciennes maisons, le Manoir de la Tour n'est pas très visible. Pourtant, il est remarquable: " la tour défensive est une tour féodale qui date de la moitié du 12ème siècle avec des douves tout autour et elle existe là avant la venue des Templiers. Le manoir vient s'accoller à la tour au 16 ème siècle et en 1880, M. Reginster rachète le domaine et il construit une brasserie donc ils vont produire de la bière. Il y a une source ici qui jaillit et  qui a une eau de bonne qualité ", explique André Jaminon, archéologue amateur, passionné de patrimoine local.

Par après le site est redevenu la demeure d'un haut magistrat avant d'être abandonné en 2008. Depuis lors, plus de chauffage et même si le site est bien fermé, sans chauffage, il se détériore petit à petit. Pourtant la charpente , l'escalier monumental ou encore les cheminées en pierres valent le détour. "Il y a 1 400 mètres carrés de surface habitable et 1 300 mètres carrés de parc. On ne peut pas laisser cela comme  cela...", ajoute André Jaminon.

Pas de rénovation du manoir

Depuis quelques temps, l'ensemble appartient à MT Building. Le promoteur a déjà déposé deux projets mais ils ont été rejetés. Chaque fois, il prévoyait la rénovation du manoir en logements mais aussi la construction de maisons dans le parc. Cette troisième mouture est encore plus inquiétante pour les amateurs de patrimoine car elle ne prévoit rien pour le château.

Du côté communal, on est aussi plus que sceptique: "nous voulons en priorité la restauration du château et le maintien du parc. Le château est en partie classé et le parc fait partie des caractéristiques architecturales et urbanistiques du site qui sont à préserver. Un château sans un parc, ce n'est plus un château", explique Charlotte Tilman, échevine de l'urbanisme et de l'aménagement du territoireLe projet prévoit en effet uniquement un immeuble de 12 appartements au fond du parc. Rien n'est dit sur une restauration du manoir et c 'est cela qui inquiète.

Les amoureux du patrimoine ont déjà introduit une septantaine de réclamations. Des réclamations qui sont reçues à la maison communale jusqu'au 5 novembre.

 

 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus