RTBFPasser au contenu

Viva +

Victor Lanoux la Brocante

On Set of Une Femme a Sa Fenetre
01 mars 2022 à 13:493 min
Par Viva+

Le 25 février 1978, Selim Sasson invite sur le plateau de " Cinescope " l’acteur et metteur en scène français, Victor Lanoux à l’occasion du tournage de la comédie de Gérard Oury, " La carapate ". Auréolé du César du meilleur acteur pour son rôle dans " Cousin, cousine " sorti en 1975, partie intégrante de la bande de copains de " Un éléphant, ça trompe énormément ", Victor Lanoux est désormais une figure marquante du 7ème art français. Et pourtant, rien ne le prédestinait à embrasser une carrière de comédien. Le hasard, le destin ont semé des petits cailloux sur sa route.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

LOUIS LA BROCANTE' (49527) 'LA PRISON DE CRISTAL'
French Actor Victor Lanoux

Victor Lanoux est né à Paris, Victor Robert Nataf le 18 juin 1936. Sa maman est une ouvrière originaire de Normandie. Son père est un juif Tunisien, joueur de cartes professionnel. Aussi quand la guerre éclate, Victor et sa sœur sont envoyés dans la Creuse pour les protéger des conflits et de l’animosité envers le peuple juif. Les enfants portent désormais le nom de famille de Lanoux. Elevé dans la Creuse, le jeune Victor ne parle que le Patois de la région. Après avoir décroché son certificat d’études, dès ses quatorze ans, il vit de petits boulots. Il est poseur de stores, vernisseur, travailleur dans les champs et ouvrier pour le constructeur automobile Simca. Las de ces activités peu créatives, il s‘engage pour trois ans chez les parachutistes en pleine guerre d’Algérie. A son retour, son père parvient par le biais d’un de ses amis à le faire engager comme machiniste sur le plateau du tournage du film " Notre-Dame de Paris " de Jean Delannoy. Observant le jeu d’Anthony Quinn, il comprend qu’être acteur est un vrai métier. Il veut lui aussi devenir comédien. Il décide alors de suivre les cours par correspondance prodigués par Cinémas du monde et le Conservatoire indépendant du cinéma français. Il met ainsi son pied à l’étrier du 7ème art.

Comme un éléphant dans un magasin d'antiquités

En 1961, il rencontre Pierre Richard. Les deux hommes se lient d’amitié et forment un duo comique qui va écumer les cabarets de la rive gauche. Victor Lanoux s’illustre aussi sur les planches. De 1964 à 1969, il joue au théâtre national populaire différentes pièces, d’Hamlet à " La résistible ascension d’Arturo Ui ". Il collabore aussi régulièrement avec l’acteur et metteur en scène, Georges Wilson, le papa de Lambert Wilson. Entretemps, il est aussi au cinéma. En 1965, il est à l’affiche de " La vieille dame indigne " de René Allio. Mais c’est en 1973 qu'il déboule au cinéma comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le grand public le découvre dans le rôle d’un des fils de Gaston Dominici, dans " L’affaire Dominici " de Claude-Bernard Aubert aux côtés de Jean Gabin. Par la suite, les rôles s’enchaînent pour l’acteur qui tourne jusqu’à quatre films par an. En 1975, il joue avec son réalisateur fétiche, Yves Boisset. Il tient le rôle d’un personnage bourru et antipathique dans " Dupont Lajoie " et récidive dans " Folle à tuer ". Cette année-là, il tient aussi le rôle principal dans " Cousin, Cousine " de Tacchella où le public découvre la facette sensible et sensuelle de l’acteur. Victor Lanoux obtient d'ailleurs pour ce rôle, le César du meilleur acteur. En 1976, il rejoint les copains Rochefort, Brasseur, Bedos dans " Un éléphant, ça trompe énormément " d’Yves Robert qui le dirigera encore dans "  Nous irons tous au paradis " et " Le bal des casse-pieds ". On le voit aussi dans " La carapate " de Gérard Oury, dans "Louisiane" de Philippe de Broca ou encore dans " Le lieu du crime " d’André Téchiné. Il décide aussi de s’impliquer dans la production et la réalisation. Il crée " Les Films de la Drouette" et produit le premier film de Peter Kassovitz : " Au bout du banc ". Et à partir de 1999, il incarne le personnage principal dans la série télévisée, " Louis la brocante ", rôle qu’il tiendra pendant treize saisons et qui battra des records d’audience. Avec en moyenne quatre millions de téléspectateurs, France 3 fait de Victor Lanoux un incontournable de la chaîne. Il entre aussi dès 2006 dans la peau d’un héros d’une autre série, "  Commissaire Laviolette ". En 2007, victime d’un AVC, Victor Lanoux se réveille paraplégique. Au terme d’une longue convalescence et d’une intense rééducation, il reprend son rôle de Louis la brocante. Il publiera en 2014, le récit de son parcours dans " Deux heures à tuer au bord de la piscine. Victor Lanoux, acteur dans plus de 40 films au cinéma, dans 25 téléfilms, comédien à 20 reprises sur les planches et à jamais Louis la brocante dans le cœur des téléspectateurs s’éteint à l’âge de 80 ans le 4 mai 2017, des suites d’un AVC.

Sur le même sujet

15 mars 2022 à 14:24
2 min
17 févr. 2022 à 16:08
2 min

Articles recommandés pour vous