RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tipik - Pop Culture

Victime de harcèlement scolaire : Clara Luciani revient sur ces années pénibles

Clara Luciani Winer The Categorie &#38 ; quot ; Revelation Scene&#38 ; quot ; At Victoires De La Musique
04 oct. 2021 à 10:16Temps de lecture2 min
Par Fanny Guéret

Clara Luciani a déjà évoqué son enfance et ce sentiment d’être une enfant différente et de ce fait isolée. Mais cette fois elle parle à cœur ouvert de harcèlement dans une interview au Monde. Une période "affreuse" pour la chanteuse qui cartonne aujourd’hui mais qui lui a laissé des traces.

Elle nous a enchantés lors de son live sur la grand-place le 24 septembre dernier. Sa tournée démarre ce jeudi 7 octobre dans le sud de la France et passera par Bruxelles le 8 novembre au Cirque Royal (complet) et le 9 mars 2022 à Forest National. Clara Luciani s’est prêtée au jeu du "Je ne serais pas arrivée là si…" dans laquelle le quotidien Le Monde interroge une personnalité sur un moment décisif de sa vie.

Elle est notamment revenue sur la période pénible de sa vie : son enfance à l’école, et avec elle, le harcèlement dont elle a été victime. "J’étais trop grande, trop étrange, avec un physique ingrat. Je mesurais 1,76 mètre à 11 ans, c’est vous dire combien je n’entrais pas dans le cadre et subissais moqueries et rejet des autres enfants ". En primaire les autres élèves déposaient des "cartouches d’encre et de punaises " sur sa chaise pour l’humilier : "C’était très violent, d’autant que j’étais la première de la classe ". Clara Luciani a alors trouvé refuge "dans un monde imaginaire qui ressemblait à un film de Jacques Demy". Et au final elle ne regrette rien : "Il (ce parcours) a constitué un terreau fertile pour ce qui adviendrait plus tard. Les enfants harcelés développent d’autres atouts".

A 29 ans et avec 2 albums qui l’installent dans le top de la nouvelle génération de chanteuses pop, elle garde tout de même des séquelles de cette période "affreuse": " J’ai beau avoir mûri et m’être physiquement transformée, je continue de voir dans le miroir une petite fille de 8 ans au physique disgracieux. C’est très bizarreMa perception de moi-même est totalement faussée et cela me rend plus vulnérable qu’une autre aux critiques et aux commentaires haineux des réseaux sociaux. Ils me ramènent d’emblée dans la cour d’école où pleuvaient les insultes ".

 

 

© Tous droits réservés

Faire du rêve de son père le sien

Mais Clara Luciani a aussi expliqué au Monde comment "Elle ne serait pas arrivée là si…" son père, employé de banque, jouant de la guitare, ne l’avait pas inconsciemment poussée à porter elle-même son propre rêve de musique. C’est à l’adolescence qu’elle a pris conscience que ce papa était sans doute passé à côté de ce qu’il aurait voulu faire de sa vie. Un jour, il lui dit texto : "Tu vois, tous les matins, je me réveille à la même heure, je mets sagement mon costume pour aller travailler et sur le trajet, je me dis que ma vie aurait tellement pu être autrement." Moi, dit Clara, j’ai entendu: "C’est à toi de réaliser mon rêve."

Sur le même sujet

Pokémon : retour dans les années 2000 avec la folie de la petite bête jaune

Vivacité

Victoires de la musique : Angèle face à OrelSan, Juliette Armanet et Clara Luciani

Articles recommandés pour vous