RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Verviers: touchée par la crise, l'ASBL Les Minières lance une bière pour s'en sortir

L'étiquette de la nouvelle bière des Minières est un dessin de René Hausman.
21 mai 2021 à 10:28 - mise à jour 21 mai 2021 à 10:282 min
Par Philippe Collette

Nombreux sont les secteurs victimes de la pandémie avec parfois des cas dramatiques sur le plan financier: on pense à l'horeca notamment, mais dans le secteur socio-culturel, ce n'est pas rose non plus. C'est le cas à Verviers de l’ASBL Les Minières. Créée voici près de 100 ans, l'association n'a plus perçu le moindre euro depuis un an et demi. Or, elle doit entretenir un imposant bâtiment en partie classé, et surtout, elle abrite des centaines de scouts et guides. Nous avons rencontré l'un des gestionnaires des Minières, particulièrement inquiet.

On n'a plus aucune rentrée de fonds

Au numéro 5 de la place du Général Jacques que domine l’église Sainte Julienne, c’est la cote d’alerte. La crise liée au covid a vidé les caisses de l’ASBL Les Minières. Renaud Hardy, administrateur: "On est dans le rouge, ou à la limite du rouge. On n'a plus aucune rentrée depuis pratiquement 14 mois, plus aucune rentrée de fonds publics ou privés. Rien du tout".

Or, l’ASBL a la fibre organisatrice pour récolter des fonds: le salon du rhum à Spa, c’est elle, le festival d’humour "les min’Rires", c’est aussi elle, comme les apérocultures, la bourse aux jouets et le vide-dressing, cinq grosses activités auxquelles s’ajoutaient les nombreuses locations de salle. Tout est l’arrêt, mais les frais courants subsistent et des travaux s’imposent. Renaud Hardy: "Plus de rentrées, ça signifie plus de travaux. Ici, on doit par exemple remplacer le toit de la grande salle. C'est quand même un investissement énorme. Tous les cinq ans, normalement, on doit avoir une mise en conformité. Le remplacement des pictogrammes, le remplacement des éclairages de secours, et on veut se mettre en conformité pour le 1er janvier 2022".

La grande salle des Minières devra être mise en conformité à gros frais – sur la droite : les locaux des mouvements de jeunesse.
La grande salle des Minières devra être mise en conformité à gros frais – sur la droite : les locaux des mouvements de jeunesse. RTBF - Philippe Collette

La situation est sérieuse car du sort des Minières dépend aussi celui des mouvements de jeunesse que l’ASBL héberge: "Les guides et les louveteaux réunissent 300 jeunes. Il faut donc qu'on puisse avoir des rentrées pour que ces jeunes soient à l'abri chez nous".

Une bière pour sortir l'ASBL du rouge

Pour assurer des rentrées immédiates, l’ASBL a donc lancé une bière ambrée, la Min ‘Beer, brassée à Dolhain et décorée par un dessin de René Hausman, en attendant l’autorisation de reprendre toutes les activités.

Articles recommandés pour vous