RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Verviers se prépare à accueillir des réfugiés ukrainiens

Verviers se prépare à accueillir des réfugiés ukrainiens
03 mars 2022 à 09:24Temps de lecture2 min
Par François Braibant avec C. Adam

La Ville de Verviers se prépare à accueillir d'éventuels réfugiés ukrainiens. Ces réfugiés, s'il en vient, pourraient être hébergés dans l'ancienne maison de repos de la rue des Foxhalles, celle qui aurait dû devenir une prison, et dans les kots de la rue aux Laines, dont quelques-uns sont encore occupés par des sinistrés.

Une centaine de chambres mises à disposition par la Ville

Cela ferait une centaine de chambres en tout, comme l'explique Gaëlle Denys, la présidente du CPAS de Verviers: "On a deux possibilités ici qui ont été identifiées. On a les bâtiments qui ont servi pour reloger temporairement les personnes sinistrées, donc on a l'ancienne maison de repos rue des Foxhalles, et on a les kots de la rue aux Laines. Ça fait environ une soixantaine de places au niveau de l'ancienne maison de repos, et une cinquantaine de chambres qui peuvent accueillir deux personnes au niveau des kots. On anticipe une éventuelle demande. On entend qu'il y a un exode probable assez conséquent, chaque pays doit pouvoir y répondre, et autant pouvoir anticiper notre jauge maximale pour ne pas se retrouver avec des personnes surnuméraires sur notre territoire qu'on ne serait pas en capacité d'accueillir."

Un formulaire en ligne pour les particuliers

Au-delà de ça, la Ville a aussi reçu des propositions de particuliers qu'elle va recenser: "Si vous avez l'envie, si vous avez la motivation d'accueillir chez vous des familles ukrainiennes, une personne, une maman avec un enfant, une famille complète, en fonction de ce que vous avez la possibilité de faire, avec des chiens, avec des chats, si vous êtes intéressés par cette démarche, on met en ligne un formulaire, comme ça, on pourra avoir la capacité réelle d'accueil que nous avons sur Verviers" précise Muriel Targnion, la bourgmestre. "Il faut avoir la place parce qu'il faut accueillir les personnes dignement, il faut avoir des chambres, pouvoir leur créer une certaine intimité, c'est important. On le sait, ces personnes vont directement bénéficier du revenu d'intégration, mais les personnes qui les accueillent ne pourront pas demander ce revenu, ce sera vraiment pour les familles, on ne pourra pas demander un loyer, c'est vraiment un accueil solidaire pour aider ces personnes à s'intégrer ou à pouvoir retourner dans leur pays dès qu'elles le pourront."

Sur le même sujet

"Protection temporaire": pourquoi les Ukrainiens pourraient être les premiers à bénéficier de ce statut au sein de l'UE (et pas les Syriens)?

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous