RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Verviers : le scénario d'un rabibochage du PS avec Targnion

Muriel Targnion
01 juin 2021 à 21:21 - mise à jour 01 juin 2021 à 21:21Temps de lecture2 min
Par François Braibant

C'est une hypothèse que la RTBF émettait déjà en octobre dernier et qui a été très sérieusement discutée ces dix derniers jours par les partis verviétois : et si Muriel Targnion restait bourgmestre ? Le PS - en tout cas une partie du PS verviétois - pourrait conclure un accord avec la bourgmestre ex-socialiste. Pourquoi faut-il l'écrire au conditionnel ? Parce que rien n'est fait et que tout peut encore capoter. Selon des informations recueillies par la RTBF, les socialistes devaient prendre position ce mardi soir. Mais on nous annonce au PS une décision reportée à la fin de la semaine.

Rien d'autre n'a encore réussi

Cette solution est la seule qui n'avait pas encore été tentée à Verviers. Hasan Aydin n'avait pas pu se faire accepter comme bourgmestre par le Cartel. Les socialistes n'avaient pas voulu de Malik Ben Achour. La majorité Maxime Degey avait fait long feu, comme les velléités d'union de la gauche. Toutes ces manoeuvres dégradent l'image de la politique et, singulièrement, celle du PS. 

L'idée d'un accord avec Muriel Targnion a fait son chemin dans les esprits. Elle n'est sans doute pas étrangère à l'arrivée de Valérie Dejardin à la tête de la fédération verviétoise du PS, elle qui assumait en interview être prête à discuter avec l'actuelle bourgmestre socialiste dissidente.

Des contacts ont donc été pris entre PS, ex-PS et avec le Cartel MR - NV -CDH. Muriel Targnion, puisqu'il est impossible de la déboulonner, resterait bourgmestre et arbitre d'un collège où se retrouveraient d'un côté quatre membres du Cartel et de l'autre quatre socialistes. Parmi les quatre du Cartel arriverait un nouvelle échevine : la CDH Cécile Ozer qui piaffe d'impatience depuis le 4 juillet dernier sur les marches du collège. Parmi les quatre socialistes, on compterait le dissident Alexandre Loffet qui ferait donc retour au PS.

C'est ici que le scenario pourrait coincer. Tous les socialistes ne sont pas convaincus que le rabibochage soit la bonne solution. Lundi soir au conseil communal, le conseiller PS Ben Achour a raillé l'échevin Loffet et sa "volonté enthousiaste voire presssnte de revenir au Parti Socialiste", ce que ce dernier a balayé. L'idée de réadmettre Alexandre Loffet au PS (sans qu'il reprenne la présidence de la fédération) a bien été envisagée par les socialistes verviétois. Après cet éclat public, il est moins probable que ça se réalise. Le nombre de conseillers du groupe socialiste qui pourraient soutenir un accord diminue et on rappelle qu'il en faut sept sur treize. 

Report fin de semaine ?

La décision du PS devait intervenir ce mardi soir. Selon des informations recueillies par la RTBF, les verviétois attendent un feu vert de la présidence nationale. C'est peut-être moins facile qu'imaginé. Il est question maintenant d'un report à la fin de la semaine. La crise politique verviétoise dure depuis le 28 juin 2020 et Muriel Targnion est toujours bourgmestre.

Articles recommandés pour vous