RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Verviers et Dison veulent créer 55 emplois d’ici 2026 grâce aux fonds européens

Le projet concerne les habitants des quartiers de Hodimont et de Pré Javais qui sont éloignés du marché de l’emploi depuis au moins deux ans.

Les communes de Verviers et de Dison viennent de rentrer un projet commun suite à l’appel lancé par la Région wallonne pour les territoires zéro chômeurs de longue durée. Il s’agit d’un projet éligible au Fonds social européen.

Le projet verviétois s’adresse aux personnes éloignées du marché de l’emploi depuis au moins deux ans, habitants les quartiers de Pré Javais et de Hodimont. L’objectif : créer 55 emplois d’ici 2026.

Dans ces deux quartiers, parmi 14.176 habitants, la trentaine de partenaires du projet estime que celui-ci pourrait concerner 1.850 personnes. Quant à la limitation du projet à ces deux quartiers, elle s’explique par la limite imposée par l’Europe de ne s’adresser qu’à des zones d’un maximum de 15.000 habitants.

Le projet consiste d’abord en une nouvelle approche par rapport à l’accès à l’emploi, c’est-à-dire qu’on ne se base plus sur les besoins du marché de l’emploi mais sur les besoins des personnes qui sont éloignées depuis longtemps du marché de l’emploi, afin d’enfin leur donner des perspectives et des possibilités de retour à l’emploi, et rendre concret le droit qu’elles ont à retrouver un emploi. Et puis on va se baser sur les besoins des territoires pour avoir des activités qui ont du sens, qui ne sont pas en concurrence avec l’existant, mais qui répondent aux besoins des citoyens ", précise Alexandre Greimers, le coordinateur du projet.

Concrètement, le projet repose sur la création d’une entreprise : " C’est une entreprise qui va les remettre à l’emploi mais aussi qu’ils vont créer eux-mêmes et qui va répondre à leurs besoins. Pour l’instant, on envisage déjà eux filières : une plutôt de type ressourcerie, et une de type conciergerie, avec des petits dépannages, des petites réparations et aides ", ajoute-t-il.

C’est début 2023 que Verviers et Dison sauront si leur projet a été retenu pour la subsidiation européenne.

Articles recommandés pour vous