Monde

Vers une abstention record au second tour de la présidentielle française?

Second tour de la présidentielle française: se dirige-t-on vers une abstention record ?

© DAMIEN MEYER - AFP

06 mai 2017 à 15:37 - mise à jour 07 mai 2017 à 13:08Temps de lecture2 min
Par Marc Sirlereau avec Grégoire Ryckmans

À quelques heures du deuxième tour de l'élection présidentielle en France, il reste encore de nombreux indécis. Mais les hésitations du plus grand nombre ne portent pas sur le nom du candidat pour lequel ils voteront demain, Marine Le Pen ou Emmanuel Macron.

L'hésitation porte davantage sur la façon d'exprimer son mécontentement, sans soutenir la candidate soutenue par le Front National. Dès lors, plusieurs options s'offrent à eux : voter Macron, voter blanc ou tout simplement décider de ne pas se rendre aux urnes, ce qui est très différent. Certains proposent d'aller voter après 17h, après donc la diffusion des chiffres de participation, afin de faire barrage à Le Pen tout en montrant qu'ils ne soutiennent pas Macron. Une sorte de fausse abstention donc, qui permet de faire barrage à l'extrême-droite sans pour autant se sentir obligé de soutenir un candidat par défaut. Parmi ces options, la participation pourrait être la grande perdante.

Taux d'abstention historiquement plus bas au second tour

Résultat, on s'attend à un taux d'abstention plus élevé que d'habitude, et plus élevé qu'au premier tour. Ce serait une première depuis 1969, puisqu’à chaque élection présidentielle depuis la victoire de Georges Pompidou face à Alain Poher, la participation a été plus forte après l'entre-deux-tours. Historiquement, les Français ont l'habitude de voter plus massivement au second tour qu'au premier.

Les chiffres de l'abstention depuis l'élection présidentielle de 1965. Source : Wikipedia (https://tinyurl.com/klhdon9)
Les chiffres de l'abstention depuis l'élection présidentielle de 1965. Source : Wikipedia (https://tinyurl.com/klhdon9) © RTBF

Mobilisation contre Jean-Marie Le Pen en 2002

C'était le cas notamment en 2002 quand Jean-Marie Le Pen avait créé la surprise et était arrivé en finale. 28% d'abstention au premier tour... et seulement 20% quinze jours plus tard pour contrer et faire barrage à l'extrême droite. Une configuration qui ne devrait pas se reproduire ce dimanche alors qu'aujourd'hui, comme il y a quinze ans et la victoire de Jacques Chirac, il n'y a plus de suspens. Emmanuel Macron, largement en tête dans les sondages devrait gagner cette élection présidentielle.

Taux d’abstention élevé: résultat minimisé pour Macron

Seul problème pour le candidat d'En Marche!, même si sa victoire devrait être large, un taux d'abstention élevé et un nombre important de votes blancs minimiseraient son résultat. Mais comme le disait un pro-Macron il y a quelques jours, citant une vérité bien connue dans le monde de la communication : "Cela sera vite oublié".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous