RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme Mondiaux

Verbrugghe sur les Mondiaux d'Imola : "Un parcours plus pour les puncheurs, mieux pour Belges"

Verbrugghe sur les Mondiaux d’Imola : "Un parcours plus pour les puncheurs"
02 sept. 2020 à 13:39 - mise à jour 02 sept. 2020 à 13:39Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Les championnats du monde de cyclisme ont été relocalisés à Imola, en Italie. L’UCI promet un circuit très exigeant. "Cela reste dans la continuité de Martigny", se félicite Rik Verbrugghe, le sélectionneur fédéral.

"Je ne vais pas devoir changer les grandes lignes de mes plans. Je vais peut-être devoir les adapter en fonction du parcours. C’est bien que pour les coureurs qui ont fait de ces championnats du monde un objectif, qui sont en train de travailler pour être bien, on reste un parcours du même type".

Les organisateurs annoncent 5000 m de dénivelé positif et donc un tracé sélectif. "Je vais aller repérer le parcours dans les prochains jours. Je pense que ce sera un peu moins dur que Martigny. Et je pense que pour nous, c’est peut-être mieux. Surtout depuis qu’on a perdu celui qui devait être notre grand leader, Remco Evenepoel. C’est un parcours qui devient plus pour les puncheurs que pour les grimpeurs. Dans cette optique-là, des coureurs comme Greg Van Avermaet ou Wout van Aert peuvent entrer en ligne de compte. Surtout quand on voit la condition affichée par ces deux coureurs sur le Tour de France. Il fallait quand même être dans ce deuxième groupe lors de l’étape de Nice pour Greg. Et ce mardi Wout a été fantastique dans un col. Ce qu’il est capable de faire est phénoménal".

"Il ne faut pas oublier Dylan Teuns. J’ai aussi eu Tim Wellens au téléphone. Il reprend l’entraînement et j’espère qu’il pourra être prêt. On n’aura pas un leader comme aurait pu l’être Evenepoel. Mais on va avoir une belle équipe avec plusieurs coureurs capables de s’imposer ou de faire un bon résultat à Imola".


Verbrugghe va essayer de freiner un peu ses coureurs pour qu’ils ne sortent pas du Tour "cramés". Son contrat avec la fédération arrive à expiration cet hiver, mais il existe une option. Cité comme directeur sportif potentiel au sein de la structure Ag2r-Citroën, Rik a répondu de manière plutôt évasive. "Ils auront une très belle équipe de classiques et auront peut-être besoin d’un coach en Belgique, mais je me concentre sur les Mondiaux d’Imola".
 

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous