RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Vélos : hit-parade des communes les plus cyclistes

Un baromètre mitigé des communes les plus cyclables
23 mars 2022 à 16:21 - mise à jour 23 mars 2022 à 17:02Temps de lecture2 min
Par Thierry Vangulick

Le Gracq, le Groupement des Cyclistes au Quotidien, a dressé le baromètre des communes les plus "cyclistes". Sur base des réponses de 13.500 citoyens, il a classé 100 communes wallonnes pour lesquelles il a obtenu au moins 50 réponses. Et le résultat est plutôt mitigé. L’évaluation allait de très défavorable au vélo à excellent ! Et aucune commune n'a atteint ce score. Seule Ottignies, ville de plus de 50.000 habitants a obtenu la note "plutôt favorable".

Ottignies, commune la plus cycliste

Namur, Tournai et Mons viennent ensuite avec une appréciation "plutôt défavorable". Parmi les villes moyennes (entre 20 et 50.000 habitants) Ottignies vient en tête suivie de Gembloux et d’Ath avec une évaluation "moyennement favorable". Parmi les petites communes, Marche-en-Famenne est considérée comme "plutôt favorable".

Il faut préciser qu’elle mène depuis longtemps une politique cyclable avec des équipements et des infrastructures adaptées à la pratique du vélo, comme un boulevard urbain réservé. A noter que Liège et Charleroi –qui ont reçu des subsides pour financer de tels équipements– n’ont pourtant pas obtenu de bons scores auprès des cyclistes. Les plus mal notées, celles qui rassemblent les avis les plus négatifs, c’est Jemeppe-sur-Sambre et Saint-Georges-sur-Meuse.

Sentiment d’insécurité pour 91% des cyclistes les plus jeunes et les plus âgés

Seuls 6% des sondés trouvent bonnes ou très bonnes leurs conditions locales de circulation à vélo, et 17% acceptables. 77% des cyclistes jugent eux leur environnement cyclable médiocre voire (très) mauvais. Les critères d’évaluation portaient sur l’existence et la qualité des équipements, voies cyclables, parking pour vélo, fréquence des vols, proximité de lieux de réparation et plus généralement sentiment de sécurité pour les cyclistes. 

Et le Gracq tire un constat un peu amer de ce baromètre : les communes françaises de même taille, mènent des politiques vélos beaucoup plus ambitieuses. Et avec des résultats probants : là où le vélo avait presque disparu comme mode de déplacement, il revient en force depuis quelques années.

La Région wallonne  a pourtant annoncé une enveloppe de 105 millions pour aide les communes à s'équiper  et à atteindre 5 % de mobilité cycliste d'ici à 2030. Mais il faut aussi une volonté des élus locaux pour développer une véritable politique cycliste. On est encore loin !

Sur le même sujet

Aux Pays-Bas, le conducteur qui a fauché des cyclistes belges à Breda s’est présenté à la police

Mobilité : Et si la crise était le bon moment pour repenser le modèle dominant du " tout à la voiture " ?

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous