RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs Formule 1

Vandoorne largué par Alonso ? Les chiffres prouvent le contraire

Loading...

Fernando Alonso, double champion du monde de Formule 1 (en 2005 et 2006 chez Renault), va arrêter de courir en F1 à la fin de la saison 2018, a annoncé mardi son écurie McLaren dans un communiqué.

L'écurie anglaise, motorisée par Renault, ne donne pas de précision sur ce que le pilote espagnol a l'intention de faire à l'avenir. Elle se contente d'annoncer qu'il ne "disputera pas la saison 2019 de Formule 1".

Aligné aux côtés de Stoffel Vandoorne chez McLaren, Alonso a récemment défendu notre compatriote. " La réputation de Stoffel n’est pas en chute, c’est notre voiture qui l’est. Il a déjà montré son talent, il n’a rien à prouver. Il a été champion dans toutes les catégories avant la F1. C’est dur de me battre, mes anciens équipiers étaient plus loin que Stoffel ", déclarait-il dans une interview.

Mark Hughes, un journaliste britannique réputé dans le monde de la F1, a pris Alonso au mot. Et les chiffres prouvent que l’Espagnol dit vrai. La différence entre les deux équipiers McLaren l’an dernier était de 0.195% (à l’avantage d’Alonso). L’écart était plus élevé en 2005 avec Giancarlo Fisichella chez Renault (0.550%), en 2006 avec Fisichella chez Renault (0.224%), en 2008 avec Nelson Piquet Jr chez Renault (0.598%), en 2009 avec Romain Grosjean chez Renault (0.386%), en 2010 avec Felipe Massa chez Ferrari (0.460%), en 2011 avec Massa chez Ferrari (0.427%) ou encore en 2014 avec Kimi Raikkonen chez Ferrari (0.549%).

Cette série de chiffres n’assure certes pas une place à Vandoorne en F1 en 2019, mais elle permet tout de même de nuancer sensiblement les critiques envers notre compatriote.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous