RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Podcasts Sport

van Aert ou Evenepoel ? "Celui qui sera leader, c'est celui qui va mettre le plus d'argent sur la table, dans la discussion"

On connait nos Classiques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Aux Mondiaux de cyclisme, à Wollongong en Australie, l'impatience monte. Les médailles s'enchainent pour notre équipe nationale. Mais la plus belle sera-t-elle au rendez-vous ce dimanche, chez les hommes, pour la course en ligne ? Une médaille pour Wout Van Aert ? Une médaille pour Remco Evenepoel ? Pour les deux ? 

Nous avions déjà évidemment longuement évoqué ces Mondiaux dans ce quatrième et dernier épisode consacré à "La Vuelta" de notre podcast "On connait nos Classiques" ! Avec les avis de Rodrigo Beenkens, de Gérard Bulens et de Samuel Grulois . Comme à chaque fois, analyse complète à écouter et à découvrir dans le podcast.

"Le coach a été très clair. Là ou l'année dernière, c'était tout pour Wout van Aert. Cette année, c'est 50-50" précise Rodrigo Beenkens. "Alors, on a la chance, sur le papier, d'avoir deux coureurs qui sont tout à fait complémentaires. Chacun s'exprime dans un registre totalement différent. En principe, en principe... Car avec ce que j'ai vu à Québec et à Montréal... Où Wout van Aert a été devancé, d'abord par Michael Matthews et par Biniam Girmay. Ensuite, par Tadej Pogacar et, limite face à Andréa Bagioli. J'ai un petit doute, moi, sur les sprints en petit comité de Wout van Aert. Et je me demande s'il n'aurait pas aussi intérêt à tenter un coup comme au "NieuwsBlad" ou comme à Calais sur "le Tour".

Ce qui est certain, c'est qu'il aura tout le monde dans sa roue. Et moi, je vais vous surprendre. Moi, ce que je ferais, et ce que je dirais sans le faire, évidemment : on joue la carte de Remco Evenepoel. Cela peut être stratégique. Et ce, contrairement à ce que Wout van Aert disait la semaine dernière, dans la presse flamande, je cite : "Il faut que Remco attaque de loin, comme cela je serais à mon aise". Mais, ça, c'est quand même l'attitude de quelqu'un qui est le leader unique. Excusez moi !

Et c'est exactement ce que Remco avait fait l'année dernière à Louvain et qu'on lui avait reproché. Et bien moi je ferais tout le contraire. 

Parce que ce qu'il faut vraiment éviter, à mon avis, c'est de répéter les erreurs du passé. On a probablement les meilleurs coureurs. On a probablement le meilleur collectif. Mais ça, tout le monde le sait. Alors, ne faisons pas les mêmes erreurs qu'à Imola, qu'à Tokyo, qu'à Louvain. Donc, là, j'espère que notre coach, Sven Vanthourenhout, va changer un petit peu sa manière de rouler. Et si on a van Aert avec Evenepoel dans le dernier tour, on a les deux des trois ou quatre plus belles chances d'être champion du monde, ça veut dire au minimum 50 %."

Loading...

Gérard Bulens est très clair et sans équivoque : "Pour moi, le championnat du monde se joue la veille, dans l'hôtel ou se trouve la sélection nationale. Et le rôle du sélectionneur avec, ne l'oublions pas, une fédération, derrière, c'est justement de fédérer. De faire en sorte que, dans la course, les plans soient clairs, que l'entente soit claire et que les coureurs se parlent. Ça, c'est le principal. Dans des épreuves où on n'a pas les oreillettes, comme d'habitude. C'est très dommageable et c'est très gênant dans les habitudes des coureurs. Et ce qu'on a vu, ces derniers temps, c'est que les plans ne sont pas toujours très clairs. Et je suis 100 % d'accord avec Rodrigo. Quand on lit le discours de van Aert,... Ca, c'est pour se libérer de Remco et de faire en sorte qu'il soit le leader unique, une fois que la course va se déclencher.

Je pense qu'il y a des discussions qui doivent avoir lieu. Il faut insister sur la sincérité des deux coureurs.

Parce qu'on a beau être au top, ce jour là, on peut avoir de mauvaises sensations. Donc je pense que les décisions "de la veille" sont très importantes. Et qu'encore une fois, je vais me montrer désagréable... Un coach n'est pas, du tout, l'ami des coureurs. Le coach, c'est celui qui prend des décisions, qui tranche, qui fédère et qui impose. Si vous ne pouvez pas faire ça, vous n'êtes pas digne d'être coach national."

Et de Gérard Bulens d'insister : "C'est vraiment la veille de la course que tout va se jouer. Et je vais vous dire autre chose, qui est peut être malheureux dans notre esprit du sport pur : celui qui sera leader, c'est celui qui va mettre le plus d'argent sur la table, la veille, dans la discussion. Parce que celui là, c'est malheureux à dire, c'est celui que les équipiers, en général, vont suivre. Nathan Van Hooydonck ne trahira jamais Wout van Aert. D'un autre côté, il y a aussi des équipiers pour Remco Evenepoel. Mais les "ions" libres, eux, vont se rallier en se disant, si j'aide celui là plutôt que celui là et que dans la course il a de bonnes sensations, il peut gagner... C'est comme ça que ça se passe et c'est malheureux."

"Moi j'ai d'abord une question dont je n'ai pas la réponse..." s'interroge donc Samuel Grulois. "Est ce que l'abcès de l'an dernier a été crevé ? Remco nous avait expliqué qu'il avait envoyé quelques messages à Wout, qu'ils avaient prévu de se voir. Finalement, à excepté Liège-Bastogne-Liège, ils n'ont jamais couru ensemble cette saison. Ils avaient d'autres chats à fouetter, ce jour là, que de discuter des Championnats du monde. Ils se sont peut être vus en catimini et personne ne l'a su, même pas la presse flamande, souvent bien informée. On n'a rien vu circuler, ni sur les réseaux sociaux, ni dans les interviews.

Donc je ne sais pas si l'abcès a été crevé et s'il ne l'a pas été, ce serait bien de le faire quand même avant cette course des championnats du monde.

Et le temps presse. Parce que rester avec des non-dits, que ce soit dans votre vie privée ou dans votre vie professionnelle, ça n'est jamais bon."

Abonnez-vous à notre podcast "On connaît nos Classiques"!

Pour ne rater aucun épisode, abonnez-vous au podcast. Ecoutez, REECOUTEZ. Partout, TOUT LE TEMPS

  • sur la plate-forme Auvio, cliquez sur le lien ci-dessous.
  • Sur Apple Podcasts (si vous possédez un appareil Apple ou un PC) ou sur Pocket Casts (si vous possédez un appareil Android ou Apple) cliquez sur les boutons ci-dessous. Vous pourrez vous abonner et recevoir (si vous le désirez) une notification à l’arrivée de chaque nouveau contenu.
  • Sur les autres applications de podcast, cliquez sur le bouton Abonnez-vous via Flux RSS, copiez le lien qui apparaît et collez-le dans votre application podcast.
Loading...

Articles recommandés pour vous