RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Valery Gergiev ne dirigera plus l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et est remplacé à La Scala

Valery Gergiev en 2016, dirigeant le London Symphony Orchestra

Les nouvelles se suivent et se ressemblent dans "l’affaire Gergiev". A l’instar de l’Orchestre philharmonique de Munich, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam a annoncé mettre fin à sa collaboration avec Valery Gergiev, à qui la phalange néerlandaise avait demandé de prendre position contre la guerre en Ukraine. Même conséquence à Milan, où le chef d’orchestre russe, qui n’a jamais caché son soutien à Vladimir Poutine, devait reprendre les représentations de la Dame de pique à La Scala. Il sera remplacé par le jeune chef d’orchestre, russe également, Timur Zangiev.

La fin d’une collaboration qui avait commencé en 1988

"L’Orchestre philharmonique de Rotterdam et le conseil d’administration des Festivals philharmoniques de Rotterdam (organisateur du Festival Gergiev) ont pris la décision de mettre fin à leur relation avec Valery Gergiev avec effet immédiat", a annoncé la phalange néerlandaise ce mardi 1er mars.

A l’instar de La Scala, de l’Orchestre philharmonique de Munich, de la Philharmonie de Paris et du Canegie Hall, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam – qui collabore avec le chef d’orchestre russe depuis de nombreuses années – avait demandé à Gergiev de se positionner contre la guerre en Ukraine. Comme le rapporte le site du magazine Diapason, les responsables du Philharmonique de Rotterdam se sont entretenus avec Valery Gergiev mais le dialogue n’a pas abouti, "des différences insurmontables subsistaient", ont expliqué les responsables de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, annonçant la fin d’une longue collaboration artistique avec le chef d’orchestre russe : "Cette action met fin à une relation très étroite entre l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et Valery Gergiev, qui remonte à 1988. Bien que, d’un point de vue artistique, mettre un terme à cette relation ait été une décision douloureuse, aucune des deux organisations ne voit d’autre issue".

Timur Zangiev remplacera Gergiev à La Scala

Comme nous l’expliquait Nicolas Blanmont, qui assistait mercredi dernier à la première de la Dame de Pique de Tchaïkovski à La Scala, l’opéra milanais et le maire de la métropole lombarde avaient demandé à Valery Gergiev de se positionner contre l’invasion russe en Ukraine, sous peine de se voir refuser la direction des prochaines représentations de l’opéra de Tchaïkovski.

Le chef d’orchestre n’ayant pas donné suite à cet ultimatum, La Scala a annoncé le remplacement de Valery Gergiev. C’est un jeune chef d’orchestre russe, Timur Zangiev – qui n’a jamais témoigné d’un soutien à Vladimir Poutine – qui prendra la direction de l’orchestre à partir du 5 mars prochain. Comme l’annonce le communiqué de La Scala, Zangiev "a déjà dirigé une partie des répétitions de l’opéra" et a été "fortement apprécié de l’orchestre".

Dans son communiqué, La Scala et son directeur Dominique Meyer réitèrent leur "soutien aux citoyens ukrainiens victimes de l’agression et aux nombreux citoyens russes qui ont courageusement exprimé leur condamnation de la guerre ces derniers jours."

Rappelons qu'il n'est pas le seul artiste russe à s'écarter de la scène internationale. La soprano russe Anna Netrebko, qui s'est exprimée sur ses réseaux sociaux en affirmant être contre la guerre mais en regrettant que l'on "force les artistes à exprimer leurs opinions politiques en public et à dénoncer leur patrie, a décidé de "prendre du recul" et de se retirer, pour un moment, de la scène.

Sur le même sujet

Le chef Valentin Uryupin démissionne du Nouvel Opéra de Moscou

Journal du classique

Guerre en Ukraine : La soprano russe Anna Netrebko condamne la guerre et annonce son retour sur scène

Journal du classique

Articles recommandés pour vous