Coupe du Monde 2022

"Vaincre ou mourir ensemble"

"Vaincre ou mourir ensemble"

© Tous droits réservés

06 juin 2012 à 14:59 - mise à jour 06 juin 2012 à 15:00Temps de lecture1 min
Par Belga News

Les voilà donc doublement rassurés. "Ils croient en moi et me font confiance, a souligné le successeur de Georges Leekens ce mercredi lors d'une conférence de presse. La fédération également, et même le public. Mais c'est réciproque. Je m'engage par conséquent à demeurer à ce poste jusqu'au Mondial 2014. Ce n'est pas la peine de m'offrir un contrat de 100 milliards ailleurs, je ne le signerai pas. La situation est donc désormais très claire pour tout le monde: on va vaincre ou mourir ensemble..."

Wilmots ne s'attendait pas à une décision aussi rapide, et ne l'exigeait d'ailleurs pas. Mais il s'en félicite. "Je n'avais franchement en tête que cette mission de deux matches à accomplir le mieux possible. Ni Gerets, ni rien d'autre, ne m'a perturbé pendant ces quinze jours. Cette défaite en Angleterre me fait encore râler. Mais sur le plan du jeu j'étais plus que satisfait. J'avais dit aux joueurs que je voulais enfin voir une vraie équipe, plutôt que des individualités. Cela a été le cas. Même quelqu'un comme moi doit être capable de relativiser. Le nul contre le Monténégro 2-2, par exemple, ne peut s'expliquer sans les deux goals de Marouane (Fellaini) injustement annulés..."

 

Belga

Articles recommandés pour vous