Icône représentant un article video.

Coronavirus

Vaccination dans le monde : lever les brevets, la solution ?

03 févr. 2022 à 19:59Temps de lecture1 min
Par Estelle De Houck avec Sylvia Falcinelli et Pascale Bollekens

Accélérer la vaccination sur le continent africain devient urgent selon de nombreux experts. Mais deux problèmes persistent : les brevets et le coût des vaccins. Or, pour suspendre les brevets, il faut un accord à l’unanimité des 164 pays autour de la table. Et malgré les cris d’alarme de nombreuses associations, pas de fumée blanche à l’horizon…

Pourtant, "le plus simple, c’est de pouvoir produire localement les vaccins", explique Michel Genet, directeur de Médecins du Monde Belgique. "Cela se fait pour d’autres types de médicaments, mais pour cela il faut effectivement la levée des brevets, même temporaire."

Lever le brevet ? Pas si simple…

A noter que pour certains experts du droit, lever un brevet ne peut pas tout résoudre. "Pour faire un vaccin, vous avez besoin de la technologie couverte par le brevet. Il faut un savoir-faire spécifique qui n’est pas dans le brevet. Il faut des données d’essais cliniques qui ne sont pas dans le brevet", souligne l’avocate Mireille Buydens. Sans compter l’autorisation de mise sur le marché ainsi que l’accès aux matières premières. "On est donc loin du compte."

Il existe cependant d’autres pistes. Notamment celle qui consiste à forcer les géants pharmaceutiques à partager leurs licences. Mais c’est sans compter le rapport de force entre un pays seul et une multinationale… Il faudrait donc agir groupé, au niveau européen par exemple.

Bruno Van Pottelsberghe, le doyen de la Solvay Brussels School, pointe dès lors deux solutions. "Financer les vaccins pour les pays du Sud et s’assurer qu’ils soient effectivement utilisés. Et ensuite, continuer à inciter les entreprises à ouvrir des sites de production dans les pays du Sud."

A noter que la présidente de l’OMC réclame un accord pour la fin février 2022, au plus tard.

Sur le même sujet

Levée des brevets des vaccins contre le covid-19 : un compromis trouvé entre l'UE, les États-Unis, l'Inde, l'Afrique du Sud et l'OMC

Coronavirus

Coronavirus : la "phase aiguë" de pandémie mondiale sera finie en 2022 si 70% de la population est vaccinée selon l'OMS

Coronavirus

Articles recommandés pour vous