Politique

Usage des pesticides : Zakia Khattabi juge que David Clarinval n'a pas défendu l'ambition de la Vivaldi à l'UE

© Belgaimage

La ministre fédérale de l'Environnement Zakia Khattabi a jugé, dans un communiqué publié mardi soir, que son collègue de l'Agriculture David Clarinval n'avait pas respecté l'ambition de l'accord du gouvernement fédéral en exposant, la veille en conseil des ministres de l'UE, la position de la Belgique sur l'usage des pesticides.

"La position défendue par la Belgique est un tour de passe-passe ne permettant pas d'augmenter l'ambition belge en matière de réduction de l'usage de pesticides", a affirmé la ministre Ecolo, sans toutefois citer nommément David Clarinval (MR).

Les vingt-sept ministres de l'Agriculture de l'UE débattaient lundi de la proposition de la Commission européenne de réduire de moitié l'usage de pesticides d'ici 2030, une mesure de la stratégie "De la ferme à la table", l'un des piliers du Pacte vert européen (Green Deal).

La Belgique, par la voix de David Clarinval, a salué l'initiative, mais a été parmi les pays qui ont exprimé certaines réserves, notamment sur les facteurs de pondération choisis pour mesurer la réduction de 50%.

"Une réduction apparente"

Selon Zakia Khattabi, modifier ces pondérations reviendrait, concernant les pesticides chimiques, à "changer le thermomètre, ce qui n'a jamais guéri la maladie". Cela "donnerait automatiquement pour la Belgique une réduction apparente sans qu'il n'y ait de réelle avancée sur le terrain".

"L'accord de gouvernement atteste son plein soutien aux objectifs du Green Deal européen et annonce un ambitieux plan de réduction des pesticides. Modifier ces pondérations et faire passer un maximum de pesticides dans une catégorie 'faible risque' reviendrait à améliorer nos statistiques sans avancer en matière de réduction de l'utilisation de ces substances. Ce n'est pas respecter l'ambition exprimée dans l'accord de majorité, je ne peux l'accepter", a-t-elle dénoncé.

Sur le même sujet

"La législation européenne visant à éliminer les pesticides est un échec" selon Pesticides Action Network

Environnement

L’Union européenne "enfermée" dans une culture des pesticides, selon l’ONG Foodwatch

Agriculture

Articles recommandés pour vous