US Open

US Open : Swiatek se fait peur mais accède à ses premiers quarts

© 2022 Getty Images

05 sept. 2022 à 21:09Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Alice Devilez)

La N.1 mondiale Iga Swiatek s'est laborieusement qualifiée pour les quarts de finale de l'US Open, lundi, en renversant 2-6, 6-4, 6-0 l'Allemande Jule Niemeier, modeste 108e au classement WTA et dont c'était la première participation au Majeur new-yorkais.

La Polonaise de 21 ans, qui atteint pour la première fois ce stade de la compétition à Flushing Meadows, tentera de faire encore mieux mercredi face à l'Américaine Jessica Pegula (8e), qui a facilement écarté 6-3, 6-2 la Tchèque Karolina Pliskova (21e).

Mais, dans la moiteur du court Louis-Armstrong, que ce fut dur pour la double lauréate de Roland-Garros (2020 et 2022), qui n'a été que l'ombre d'elle-même dans les deux premières manches.

Car Niemeier, quasi-inconnue jusqu'à son parcours qui l'a menée en quart de finale à Wimbledon fin juin, a abordé la rencontre sans complexe, faisant parler sa puissance sans que la Polonaise, excessivement maladroite, ne trouve de réponse à opposer.

Après la perte du premier set, Swiatek s'est faite breaker d'entrée. Elle venait de manquer le coche sur le précédent jeu, qui a duré dix minutes.

Tête cachée de dépit dans sa serviette au changement de côté, mains tremblantes de nervosité, elle a enfin trouvé la faille au jeu suivant pour égaliser.

Relancée ? Pas encore, car si elle a breaké Niemeier deux fois d'affilée pour mener 4-2 puis 5-3, elle a, à chaque fois, concédé aussitôt sa mise en jeu. De quoi lui faire sortir un gros hurlement de frustration.

Incapable de tenir son service, Swiatek a néanmoins trouvé les ressources pour égaliser à set partout en prenant pour la quatrième fois d'affilée celui de son adversaire, devenue de plus en plus fébrile.

La dernière manche a été un cavalier seul, la Polonaise ne laissant aucune miette à Niemeier, portée par un élan et un dynamisme enfin retrouvés. Probablement bien soulagée d'avoir évité sa première défaite en Grand Chelem face à une joueuse classée au-delà du 100e rang mondial.

Âgée de 23 ans, Niemeier, dont le classement ne serait néanmoins pas le même si les points avaient été attribués à Wimbledon, peut, elle, se satisfaire de sa performance à l'US Open. Il y a deux semaines, elle avait été sortie au 1er tour d'un tournoi du circuit ITF de catégorie inférieure dans le Bronx.

Finale Dames : Iga Swiatek - Cori Gauff

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous