RTBFPasser au contenu

Green

Urban Therapy : le magasin green des marolles qui veut faire les choses autrement

Urban Therapy : le magasin green des marolles qui veut faire les choses autrement
21 oct. 2021 à 16:004 min
Par Chloé Rosier

Les bonnes adresses pour les fans de zéro déchet, produits fair trade et autres pépites bio (ou presque) sont de plus en plus nombreuses sur les réseaux. Preuve que le public est avide de changer sa consommation et veut trouver des lieux qui ont la même philosophie d’achat qu’eux.

Urban Therapy fait partie de ces jolies adresses que la RTBF propose régulièrement dans une perspective de soutenir les consommateurs qui ont envie d’évoluer vers un mode de vie plus sain, plus juste et plus green. Après tout, la planète nous explique suffisamment bien qu’elle ne va pas donc si l’on peut faire un petit (tout petit) quelque chose de notre côté, pourquoi ne pas tenter la chose ?

L’histoire et le concept d’Urban Therapy

Anis et Céline ont parcouru le monde, que ce soit pour le plaisir ou pour le boulot. Après avoir été de l’autre côté de la barrière, le côté peu propre, peu green et peu conscients, un wake-up call les a réveillés. Ils ont eu envie de changer et de participer à un monde meilleur (c’est utopique et idyllique mais sans rêveurs, on n’avancerait pas beaucoup).

Ils sont repartis pour faire des rencontres humaines, découvrir des projets innovants, trouver des pépites qui leur parlent et qu’ils auront envie de proposer au public.

Sans pour autant vivre dans les nuages, Anis continue la bataille en dehors du magasin. Les idées qu’ils proposent à Urban Therapy font partie d’une réflexion plus grande pour anticiper le greenwashing des grandes marques. Ou pour expliquer simplement aux clients que le bio c’est un label (donc il faut payer) et que de nombreuses initiatives ne peuvent pas se le permettre tout en étant parfois plus bio que bio !

Petit conseil, n’hésitez pas à demander de l’aide quand vous vous promenez dans les rayons, derrière chaque produit, il y a une belle histoire qu’ils seront heureux de vous raconter.

Quelques produits testés et approuvés

  • Le shampooing et l’après-shampooing

Des shampooings solides, on en a déjà essayé pas mal et on doit bien avouer que c’était un des derniers trucs de notre salle de bains qui restait en mode classique et pas zéro déchet. Pourquoi ? Parce que nos cheveux hurlaient (à leur manière) au sortir de la douche.

Si le shampooing en lui-même a le même effet asséchant sur nos cheveux (difficiles, il est vrai), la barre d’après-shampooing résout totalement le souci. Enfin, on peut passer du côté solide des shampooings !

Autre peur avant d’essayer : devoir revenir à plusieurs shampooings par semaine mais ça n’a pas été le cas, on a pu garder notre rythme d’une fois par semaine.

Résultat : que du positif ! Ça sent bon, ça dure longtemps (la barre n’a pratiquement pas diminué depuis 5 semaines qu’on l’utilise) et il vient en plusieurs odeurs différentes. N’hésitez pas à demander l’avis de la personne présente dans le magasin quand vous irez y faire un tour pour être sur de la bonne utilisation !

  • Le gommage aux coques de noix de cajou

Comme on le sait tous, les noix de cajou sont encore décortiquées à la main, la machine ne parvenant pas à la faire sans détruire la noix.

Jusqu’ici pas de soucis, ça donne du travail aux gens direz-vous. Sauf que rien n’est simple et la coque de noix de cajou contient de l’acide qui brûle les doigts et les mains des femmes (parce qu’elles sont majoritaires dans le décorticage).

Anis a donc décidé de ne pas soutenir ce marché inhumain, il achète les coques à une coopérative qui permettent de protéger et de soigner les femmes qui souffrent. De plus, ces coques ne sont pas jetées et on privilégie l’upcycling pour utiliser tout le produit et ne rien jeter.

Pour ce qui est de l’utilisation, le gommage est hyper doux ce qu’une peau fragile et exigeante comme la nôtre apprécie grandement. Les grains ne sont pas trop présents et n’agressent pas la peau et puis l’odeur est hyper réconfortante, ce dont on a bien besoin avec l’hiver qui arrive.

Bémol : le plastique qui entoure le paquet en carton, il n’a pas besoin d’être là et c’est un peu dommage.

  • La lessive en feuille (oui oui)

Le coup de cœur de ce magasin, l’article qui va changer la manière dont on fait nos lessives.

Les feuilles de détergent à lessive sont une nouvelle alternative écologique au détergent liquide (qu’on prenait déjà en vrac mais là on est un level au-dessus). Chaque feuille est divisible en 3 en fonction de la masse et du niveau de saleté de votre lessive : une feuille pour une lessive normale, deux s’il y a beaucoup, trois si c’est vraiment sale.

Naturel, puissant et zéro déchet puisque les feuilles de détergent sont biodégradables et l’emballage lui-même est fabriqué à partir d’amidon et donc 100% recyclable et compostable.

On a testé sur des petites et des moyennes lessives, jamais sur une lessive de retour de marche dans les bois boueux mais jusqu’ici, gros coup de cœur !

Il ne reste plus qu’à avoir une version d’adoucissant pour parfaire totalement le projet !

  • Le gant de toilette pour les restes de savon

On les voit de plus en plus dans tous les petits magasins zéro déchet et, depuis qu’on est passé au savon dur, on se disait qu’on devait en acheter pour ne pas gaspiller les fins de savon.

Anis en propose 3 différents en fonction de votre peau, il y a la version bébé (ultra douce), la version adulte normal (moins douce mais supportable) et la version pour le scrubbing (là on est sur du rêche). Hyper pratique pour ne pas jeter des bouts de savon inutilisable autrement, on approuve complètement.

Plus d’info

Sur le même sujet

23 nov. 2021 à 15:00
3 min
28 oct. 2021 à 16:30
1 min

Articles recommandés pour vous