RTBFPasser au contenu

Jupiler Pro League

Union Saint-Gilloise – Felice Mazzù : "Si on reporte des matches à cause du Covid, on va faciliter la vie des équipes dont les joueurs sont à la CAN"

Felice Mazzù : "Si on reporte des matches à cause du Covid, on va faciliter la vie des équipes dont les joueurs sont à la CAN"

Pro League

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 janv. 2022 à 07:002 min
Par Jâd El Nakadi avec Pascal Scimè

Alors que les cas de Covid explosent au sein des clubs de l’élite, avec une cinquantaine de cas positifs déjà recensés dans les clubs de Pro League ce jeudi, l’Union Saint-Gilloise coule des jours heureux du côté de l’Espagne.

Beaucoup d’équipes belges, à l’instar du Standard, ont décidé de rester en Belgique pour préparer la deuxième partie de saison compte tenu de l’évolution de la crise sanitaire. L’Union a pris le parti de s’envoler pour La Manga, dans le sud de l’Espagne. Et finalement, quitter la Belgique semble avoir été la meilleure solution.

"C'était une chouette semaine car on est sorti de ce monde difficile avec les conditions sanitaires. Et puis on a eu la chance de passer une semaine au soleil", raconte Felice Mazzù à notre micro. Avec un groupe au complet, préservé du Covid pendant ce stage hivernal (0 contamination recensée), l’entraîneur unioniste ne peut être plus satisfait : "Les seuls risques étaient à l’aéroport et dans l’avion. Ici à l’hôtel, on est constamment entre nous. Les risques sont peu élevés".

Se retrouver ici en quarantaine pendant une semaine, ça nous protège

"C’est une chance qu’on ait pu partir et se retrouver dans un cadre idyllique comme celui-ci pour préparer la deuxième partie de saison", continue le portier de l’Union Anthony Moris, "Se retrouver ici en quarantaine pendant une semaine, ça nous protège. Car en Belgique, on est amené à voir nos familles, nos amis. Tandis qu’ici on est entre nous, on ne croise personne. Il y a moins de risque en venant ici en Espagne qu’en restant en Belgique".

"On est un groupe très intelligent qui a fait attention pendant les vacances et qui sait respecter les règles sanitaires. On est très peu à avoir été positifs au Covid depuis 2 ans", explique Moris.

Le Covid va-t-il jouer l’arbitre dans la course au TOP 4 ?

Alors que la course au TOP 4 s’annonce plus serrée que jamais en Pro League, le coronavirus pourrait venir jouer le rôle d’arbitre dans les prochaines semaines. C’est en tout cas l’avis de Felice Mazzù : "Chaque équipe va connaître des cas et les effectifs seront donc diminués. J’estime qu’il faut continuer à jouer car reporter un ou deux matches ne va rien résoudre. Il faut être cohérent : si on reporte des rencontres, on va faciliter la vie des équipes dont les joueurs sont à la CAN. On sait tous que cette situation de Covid va encore durer quelques mois. Il faut prendre une décision claire sur le long terme et il faut également que les décisions soient justes pour tous les clubs".

Conscient des dégâts que peut faire le Covid dans un vestiaire, Anthony Moris et ses coéquipiers se montrent d’autant plus prudents face au virus : "L’année passée en D1B, plusieurs équipes ont été touchées de manière assez rude par le Covid et ça nous a permis de marcher sur le championnat".

L’Union Saint-Gilloise tentera de ponctuer cette semaine de stage, loin du Covid, par une victoire face au Cercle ce samedi après-midi avant de repartir pour la Belgique dimanche.

Articles recommandés pour vous