Voyages

Une ville belge fait partie des 5 villes européennes où le petit-déjeuner à l’hôtel est le plus cher

© Getty Images

02 août 2022 à 08:47Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Les petits-déjeuners à l’hôtel ont augmenté cette année et notre jolie Bruges a l’honneur de la 5e place des petits-déjeuners européens les plus chers.

En moyenne, vous payez 13,07 euros par personne pour le petit-déjeuner dans un hôtel européen. Une enquête menée auprès de 55.000 hôtels par la société OTA Insight, montre que les petits-déjeuners dans les hôtels (trois, quatre et cinq étoiles) en Europe sont très chers cette année.

Le top 10 est dominé par les destinations suisses où vous pourrez facilement payer plus de vingt euros pour un petit-déjeuner à l’hôtel cet été. Et c’est à Benidorm (3,48 euros) que vous payez (en moyenne) le moins.

Bruges est la ville belge la plus chère pour les petits-déjeuners à l’hôtel avec une moyenne de 18,15 euros.

Bon à savoir, les destinations les plus populaires ne sont pas toujours les plus chères pour un petit-déjeuner à l’hôtel, comme le prouvent la Crète (7,64 euros), Marbella (8,95 euros), l’Algarve (10,94 euros) ou encore Ibiza (14,92 euros). "Les hôtels essaient plus qu’avant d’optimiser leurs revenus avec des extras tels que le parking, le petit-déjeuner et le bien-être", explique Maxime De Wintere, expert en tarification hôtelière chez OTA Insight.

Les 10 villes d’Europe les plus chères où prendre un petit-déjeuner à l’hôtel

  1. Reykjavik (Islande) : 22,37 €
  2. Zermatt (Suisse) : 22,05 €
  3. Zurich (Suisse) : 22,05 €
  4. Basel (Suisse) : 20,05 €
  5. Bruges (Belgique) : 18,15 €
  6. Genève (Suisse) : 18,04 €
  7. Salzbourg (Autriche) : 17,90 €
  8. Londres (Royaume-Uni) : 17,57 €
  9. Venise (Italie) : 17,40 €
  10. Amsterdam (Pays-Bas) : 16,90 €

A la question de savoir pourquoi les prix des petits-déjeuners ont tellement augmenté, Maxime De Wintere explique : "L’inflation peut jouer un rôle, mais elle n’explique pas tout. Les hôtels veulent fixer un prix attractif pour leurs chambres. Dans le passé, ils compensaient la baisse du prix des chambres par des primes d’annulation coûteuses, mais depuis la pandémie, c’est devenu très difficile. Les hôtels doivent donc trouver d’autres moyens d’accroître leur rentabilité. Nous constatons une nette tendance des hôtels à augmenter les prix du petit-déjeuner, mais aussi à facturer des services qui étaient auparavant gratuits : parking, accès aux soins bien-être, zones spéciales à la piscine ou à la plage, frais de séjour et autres services qui n’étaient pas facturés auparavant. De cette manière, ils créent davantage de flux de revenus et les hôtels deviennent plus stables financièrement."

"Mais la raison principale est la suivante : les touristes sont tout simplement prêts à payer un tel prix – après deux ans marqués par le Covid-19, nous sommes tous heureux de pouvoir à nouveau voyager, et nous ne regardons plus autant à un euro dépensé par-ci par-là."

Sur le même sujet

Ils mangent quoi au petit-déjeuner en Finlande ?

Cuisine

Avec l'inflation, les prix des hôtels en Europe sont moins chers qu'avant la crise sanitaire

Voyages

Articles recommandés pour vous