RTBFPasser au contenu

Une troisième dose au boulot ? Neuf entreprises participent à un projet pilote sur la vaccination au travail

23 déc. 2021 à 06:002 min
Par Anthony Roberfroid avec Pascale Bollekens

Proposer la vaccination sur les lieux de travail, c’est le projet pilote qui est proposé dans neuf grandes entreprises de notre pays.

Seules conditions pour participer à cette phase de test : les entreprises doivent compter au minimum 1000 travailleurs, avoir un service de médecine interne et ne pas pouvoir compter sur le télétravail pour cause de besoin d’activité sur site.

Sur ces critères et sur base volontaire, ce sont GSK en Wallonie, Solvay à Bruxelles ainsi qu’Aperam, BASF, Arcelor, Janssen Pharmaceutica, SCK, Agfa et Evonik en Flandre qui participent à cette opération.

Exemple chez GSK à Wavre

Chez le géant pharmaceutique GSK à Wavre, près de 7000 employés ont été invités à se faire vacciner contre le Covid-19 ou à recevoir une dose de rappel. Dans l’infirmerie de l’entreprise, on effectue déjà l’injection de nombreux vaccins comme ceux contre les hépatites ou le tétanos par exemple.

Mais dès aujourd’hui, l’offre s’élargit : "On permet durant toute l’année de faire des vaccinations contre les hépatites, le tétanos et d’autres maladies. Nous avons tout une gamme de vaccins mis à disposition des travailleurs de l’entreprise en interne", explique Brieuc Adam, infirmier au service de médecine du travail de GSK.

"On a déjà commencé les vaccinations contre le Covid, première et deuxième doses, avec le vaccin Pfizer et on commencera l’injection des troisièmes doses dès janvier" ajoute-t-il.

Une centaine de personnes ont déjà pris rendez-vous

Une vaccination en entreprise qui convainc en tout cas plusieurs travailleurs. Ils sont plus d’une centaine à avoir déjà réservé un rendez-vous en interne pour obtenir leur troisième dose. C’est notamment le cas de Christine Poncelet, employée chez GSK, qui apprécie l’aisance qu’offre cette alternative : "C’est une facilité pour les gens qui viennent au bureau. On peut prendre rendez-vous dans l’entreprise et pas dans un grand centre. C’est plus intime et plus facile".

Alternative pour accélérer la campagne de vaccination

Une vaccination facile, pratique, mais surtout utile dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Une alternative supplémentaire comme le révèle Elisabeth Van Damme, directrice communication de GSK Belgique : "L’idée, c’est d’accélérer la campagne de la troisième dose et d’essayer en même temps de soulager la pression qui va être assez forte sur les centres de vaccination. L’idée n’est pas de remplacer leur travail mais de venir en support pour accélérer cette campagne face à l’arrivée du variant Omicron".

Après évaluation de cette opération, les entités fédérées et les partenaires sociaux pourraient envisager d’étendre cette démarche à d’autres entreprises.

Sur le même sujet

23 déc. 2021 à 08:36
1 min
22 déc. 2021 à 17:02
1 min

Articles recommandés pour vous