Regions Liège

Une trentaine de médecins généralistes ont tout perdu dans les vallées de la Vesdre et de la Hoëgne.

Le cabinet de plusieurs médecins d’Ensival près de Verviers a été entièrement dévasté par les flots.

© RTBF Philippe Collette

26 juil. 2021 à 11:41Temps de lecture2 min
Par Philippe Collette

Les inondations dans les vallées de la Vesdre et de la Hoëgne ont également impacté les cabinets médicaux installés dans les zones sinistrées. Ils sont quelques dizaines de médecins, surtout des généralistes, à avoir tout perdu : le cabinet, le matériel, les archives. Ces médecins ont dû trouver une solution d’urgence pour reprendre le travail au plus vite pour aider notamment les patients eux-mêmes sinistrés.

 

10 à 15 mois avant de récupérer son cabinet

Le cabinet du Docteur Alain Leemans, situé en bord de Vesdre à Ensival, a été entièrement ravagé par les flots violents de la rivière dans la nuit du 14 au 15 juillet dernier ; le sinistre est total : son bureau ainsi que celui de ses collègues est inutilisable et pour un bon bout de temps : " Il ne reste rien, explique Alain Leemans, impossible d’y travailler à mon avis pendant une période de 10 à 15 mois dans notre rez-de-chaussée qui accueille les différents bureaux. " Outre les locaux, ce médecin a aussi perdu ses archives et tout son matériel médical. " L’informatique a complètement disparu, on a perdu toutes les archives papier de 42 ans de travail mais heureusement on a pu sauver des archives informatisées de 22 années ; le matériel médical habituel d’un généraliste a également disparu dans les flots : des balances, des toises, appareil pour électrocardiogramme, matériel de pansement, un peu de matériel de suture aussi. Le médecin ensivalois s’est trouvé un bureau temporaire à Verviers mais il va aménager son premier étage pour reprendre ses activités à Ensival au plus vite, pour les patients : " pour eux, c’est plus important : plutôt que de mettre un conteneur de la Croix-Rouge sur la place, c’est beaucoup plus logique que nous puissions les recevoir à nouveau dans notre bâtiment au 1er étage dans 5 à 6 semaines."

Il ne reste que très peu de chose dans le cabinet médical ensivalois
Il ne reste que très peu de chose dans le cabinet médical ensivalois RTBF – Philippe Collette

La solidarité entre médecins a fait son effet

Cette situation est loin d’être unique. Le Docteur Michel Meuris, président des généralistes de l’Est de l’arrondissement francophone de Verviers, a recensé de nombreux cas de médecins qui ont tout perdu. " Selon nos estimations, on estime qu’une trentaine de généralistes ont été durement impactés et ont dû quitter leurs locaux habituels, que ce soit dans la vallée de la Vesdre mais aussi à Theux. Ils ont perdu leur cabinet, leur matériel et parfois aussi leur voiture dans les inondations." La solidarité a très vite joué pour aider les médecins sinistrés via la fédération wallonne des généralistes : "Beaucoup de médecins, poursuit le Dr Meuris, mettent à disposition de leurs collègues sinistrés du matériel courant pour débuter, et même parfois un cabinet avec une table d’examen et un stéthoscope ; nous essayons aussi par tous les moyens d’aider nos confrères à retrouver leurs locaux car il me semble très important que les patients retrouvent leur propre médecin."

Dans les zones particulièrement sinistrées de Pepinster, Limbourg et Pré-Javais à Verviers, on attend d’ici quelques jours des conteneurs où seront données des consultations, notamment par les médecins locaux sinistrés.

JT du 26/07/2021 - Région liégeoise : Le secteur de la santé appelle aux dons

Région liégeoise : le secteur de la santé appelle aux dons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Inondations meurtrières dans la vallée de la Vesdre : "Il faut arrêter de nous faire croire que c’est uniquement lié à des causes naturelles"

Quel rôle le barrage d’Eupen a-t-il joué dans les inondations de la vallée de la Vesdre ? Pourquoi ne pas avoir évacué?

Articles recommandés pour vous