RTBFPasser au contenu
Rechercher

Une tornade observée près d'Anvers : l'IRM le confirme

Une tornade observée près d'Anvers : l'IRM le confirme
06 oct. 2020 à 11:16 - mise à jour 06 oct. 2020 à 11:16Temps de lecture1 min
Par Stéphane PIEDBOEUF

Ce lundi 5 octobre, plusieurs internautes ont filmé ce que l’on appelle une tornade. Comme ici, à Ekeren près d’Anvers.

Loading...

L’IRM avait lancé un avertissement jaune

Orages dans le Hainaut
Orages dans le Hainaut Institut Royal Météorologique

Hier, des orages assez intenses se sont déclenchés en province de Hainaut ainsi qu’au Nord des provinces d’Anvers et de Flandre orientale.

Un avertissement jaune avait d’ailleurs été émis par l’Institut Royal Météorologique pour vent et également pour les orages. Si le centre du pays était épargné, d’autres régions l’étaient beaucoup moins.

Des super cellules orageuses se sont développées

Orages au Nord des provinces d'Anvers et de Flandre-Orientale
Orages au Nord des provinces d'Anvers et de Flandre-Orientale Institut Royal Météorologique

Des super cellules orageuses se sont développées, des phénomènes de grêle ont également été observés. Vincent Sclamender, météorologue du bureau du temps de l’IRM, le confirme, il s’agit bien d’une tornade et nous explique le phénomène :

Ce que l’on appelle super-cellule orageuse peut être comparé comme un système météo indépendant à l’intérieur duquel de la grêle, des rafales descendantes ou encore des tornades peuvent se former.

Pour qu’une tornade se forme, il faut une certaine organisation

Une tornade observée près d’Anvers : l’IRM le confirme
Une tornade observée près d’Anvers : l’IRM le confirme © Tous droits réservés

Pour qu’une tornade se forme, il faut une certaine organisation. Le moteur, c’est l’instabilité et le cisaillement du vent avec l’altitude (soit des vents de forces et de directions différentes en fonction de l’altitude et parfois forts différentes du vent de surface). Dans une super cellule orageuse, un système se met en place avec de l’ascendance, c’est-à-dire par beaucoup de mouvements verticaux. Cela peut conduire à la formation d’un tube et donc d’une tornade.

Il s’agissait bien d’une tornade

L’IRM peut confirmer le phénomène observé et filmés sur les réseaux sociaux par "le doppler". Il s’agit d’une manière d’utiliser les images radar. Lorsqu’il y a des précipitations, ce système va analyser la rotation du vent. Au Nord de la province d’Anvers, il y a eu une forte rotation du vent, cela confirme donc bien le phénomène de tornade.

Articles recommandés pour vous