RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Une toile de Jackson Pollock estimée à 45 millions de dollars avant une enchère à New-York

"Number 31" de Jackson Pollock passera sous le marteau, le 12 mai, durant la prochaine vente du soir new-yorkaise de Christie’s dédiée à l’art du XXe siècle.
21 avr. 2022 à 15:282 min
Par AFP

Cela fait longtemps que les peintures explosives de Jackson Pollock sont courues des collectionneurs d’art. Cette tendance ne fait que s’accentuer ces dernières années, comme l’atteste l’arrivée sur le marché de "Number 31". Cette toile sera mise aux enchères en mai chez Christie’s.

Loading...

"Number 31" a été exécuté en 1949, quelques années après que Jackson Pollock se soit mis à l’action painting. À l’époque, il n’utilise plus de pinceaux pour réaliser ces toiles. Il projette la peinture de manière aléatoire sur de grandes surfaces, dans un geste qualifié de dripping. Jackson Pollock ne crée que treize toiles de ce type sur papier en 1949, et seules huit d’entre elles présentent la peinture métallique brillante utilisée dans "Numéro 31".

"Avec sa nouvelle technique révolutionnaire, Pollock a effectivement bouleversé le cadre existant des pratiques picturales traditionnelles. Les véritables peintures dripping étaient – et sont toujours – le nec plus ultra de l’avant-garde américaine du milieu du siècle dernier, et il est rare de les voir apparaître sur le marché secondaire, a déclaré Alex Rotter, en charge de l’art des XXe et XXIe siècles chez Christie’s. 'Number 31' en est un superbe exemple. Il s’agit d’une combinaison fantastique et frénétique de teintes riches, tout droit sorties du pot de peinture. C’est une brillante démonstration de la rigueur et de l’effusion de Pollock".

La maison de François Pinault estime que "Number 31" pourrait être adjugée à plus de 45 millions de dollars (41 millions d’euros), lorsque le tableau passera sous le marteau, le 12 mai, durant sa prochaine vente du soir new-yorkaise dédiée à l’art du XXe siècle. Elle pourrait ainsi devenir l’une des peintures les plus chères de Jackson Pollock, après être restée plus de deux décennies dans la même collection privée.

Une valeur multipliée par treize en 24 ans

Ce n’est toutefois pas la première fois que "Number 31" apparaît sur le marché. Elle a été vendue pour 3,5 millions de dollars (environ 3,2 millions d’euros) en 1998 chez Christie’s, selon Artnet Price Database. Cette toile pourrait dorénavant être adjugée pour 13 fois cette somme, tout en établissant potentiellement un nouveau record de vente pour Jackson Pollock. Pour cela, elle devra dépasser les 61 millions de dollars (56 millions d’euros) atteints par "Number 17" en novembre dernier chez Sotheby’s, à l’occasion du premier volet de la vente Macklowe. Un montant nettement supérieur à son estimation initiale de 35 millions de dollars (32 millions d’euros).

D’autres créations de Jackson Pollock ont atteint des sommets aux enchères ces dix dernières années. Parmi elles, "#31" et "Number 19", qui ont été respectivement vendues à 55 millions et 58 millions de dollars. Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg : certaines des toiles du peintre expressionniste américain sont connues pour avoir été échangées à des prix encore plus élevés dans des transactions privées.

Articles recommandés pour vous