RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Une statue d’Antonio Canova récemment retrouvée dans un jardin britannique est à vendre

"Maddalena Giacente (Recumbent Magdalene)" d’Antonio Canova passera sous le marteau en juillet chez Christie’s.

Cela fait des décennies que les historiens de l’art cherchaient à mettre la main sur "Recumbent Magdalene" d’Antonio Canova. Ils ne pouvaient se douter que cette sculpture était conservée dans le jardin d’un couple de Britanniques. Elle pourrait dorénavant être adjugée pour plusieurs millions de livres sterling chez Christie’s.

Le couple avait acquis cette sculpture en 2002, lors d’une vente aux enchères dédiée aux statues de jardin dans le Sussex, en Angleterre. Elle était désignée comme "A white marble figure of a young woman", et avait été attribuée à un artiste inconnu. Cette œuvre fortement endommagée et noircie avait été adjugée à 5.200 livres sterling (environ 6.200 euros), soit mille fois moins que son actuelle estimation basse.

"Recumbent Magdalene" passera sous le marteau le 7 juillet durant la prestigieuse "classic week" de Christie’s. La maison d’enchères l’a estimé entre 5 et 8 millions de livres sterling (entre 5,9 et 9,5 millions d’euros). Cette statue pourrait permettre d’établir un nouveau record de vente pour le sculpteur et peintre vénitien Antonio Canova. Il est actuellement fixé à 5,3 millions de livres sterling (environ 6,3 millions d’euros), suite à la vente de "Bust of Peace" chez Sotheby’s à Londres en 2018.

Loading...

La sculpture a été réalisée entre 1819 et 1822, à la demande de Robert Jenkinson, deuxième comte de Liverpool et alors Premier ministre du Royaume-Uni. Elle est apparue sur le marché pour la première fois en 1852, après la mort de l’héritier et frère de Robert Jenkinson. Son attribution à Canova semble avoir été perdue vers 1920, lorsqu’Herbert Smith, un fabricant de tapis, l’a acheté en même temps que le manoir Witley Court.

L’attrait des redécouvertes

"C’est un miracle que le chef-d’œuvre exceptionnel et longtemps perdu d’Antonio Canova, 'Recumbent Magdalene', ait été retrouvé, 200 ans après sa création. Les chercheurs étaient à sa recherche depuis des décennies", a déclaré Mario Guderzo, spécialiste de Canova et ancien directeur du Museo Gypsotheca Antonio Canova et du Museo Biblioteca Archivio di Bassano del Grappa. "La redécouverte de 'Recumbent Magdalene' met un point final à une histoire très particulière, digne d’un roman, d’un marbre d’une grande valeur historique et d’une grande beauté esthétique réalisée par Canova dans les dernières années de son activité artistique".

Les œuvres d’art "redécouvertes" font frissonner le marché de l’art depuis quelques années. Ce label renvoie aussi bien à un objet longtemps disparu des radars, une pièce inédite dont on ignorait l’existence, qu’une œuvre récemment réattribuée comme "Recumbent Magdalene". Les enchères s’envolent généralement vite lorsqu’une redécouverte passe sous le marteau. La preuve avec "L’Ange thuriféraire vêtu d’une tunique jaune" du peintre allemand Bernhard Strigel. Ce tableau a été adjugé à 2,8 millions d’euros en février, après avoir passé trente ans dans le grenier d’une famille toulousaine. Soit le quintuple de son estimation basse de 600.000 euros. Il y a fort à parier que "Recumbent Magdalene" connaisse le même sort.

Sur le même sujet

07 mars 2022 à 11:11
2 min
07 mars 2022 à 08:40
1 min

Articles recommandés pour vous