RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ensemble pour la planète

Une solution belge à la pollution des tongs

Les sandales recyclées de la startup belge Nuoceans, faites d'anciennes sandales ramassées sur des plages, de bouteilles de plastique et de filets de pêches usagés
Les sandales recyclées de la startup belge Nuoceans, faites d'anciennes sandales ramassées sur des plages, de bouteilles de plastique et de filets de pêches usagés © Tous droits réservés

C’est l’une des plus grandes sources de pollution plastique. Les tongs sont portées quotidiennement par la moitié de la population mondiale. 3 milliards de paires sont produites chaque année. C’est le type de chaussures le plus vendu en Chine, en Inde et en Afrique. Les touristes en raffolent aussi. Au niveau mondial, le marché dépasse celui des baskets. Des sandales à très bas coûts et agréables à porter sous de fortes chaleur. Problème : leurs déchets plastiques polluent considérablement les océans.

Une jeune startup belge a décidé de s’attaquer de front à ce problème. Hadrien Lejeune coordonne la dimension communication de Nuoceans :  "Lorsque nous avons réalisé que personne ne travaillait pour mettre fin à ce type de pollution, nous nous sommes immédiatement mis au travail pour trouver une manière de récupérer et recycler ces tongs usagées." Nuocean regroupe six jeunes entrepreneurs, tous réunis autour de cette même cause.

Décharge sauvage à ciel ouvert à Bali. 20% des déchets sont des tongs usagées ou démodées.
Des habitants vivent juste à côté de la décharge
Les déchets sont littéralement déversés au milieu des vaches

Des marées de tongs usagées

Les tongs usagées ou même simplement démodées sont jetées sans prise en charge pour un recyclage. C’est ainsi que sur certaines plages, devenues des décharges à ciel ouvert, on retrouve de véritables montagnes de tongs. Des déchets qui peu à peu sont déversés dans les océans. "Lors d’un voyage à Bali", explique Flavio Affinito, co-fondateur de Nuoceans, "nous avons été choqués de voir la quantité de tongs abandonnées sur les plages. La première réaction, c'est le dégoût. Des enfants et des familles vivent à côté de montagnes de détritus dont 20% sont des tongs. Du plastique qui peu à peu se déverse dans les océans et devient alors irrécupérable."

Les tongs représentent l'une des plus importantes pollution plastique au monde. Ce sont les chaussures les plus portées par l'humanité, devant les baskets. Chaque année, 3 milliards de paires sont produites.
Les tongs représentent l'une des plus importantes pollution plastique au monde. Ce sont les chaussures les plus portées par l'humanité, devant les baskets. Chaque année, 3 milliards de paires sont produites. © Tous droits réservés

Des bouteilles en plastique et des filets de pêche

Après plusieurs mois de recherches, les co-fondateurs de Nuoceans trouvent un moyens de réutiliser les tongs usagées collectées sur les plages pour en faire de nouvelles sandales. "Les méthode traditionnelles de recyclage sont compliquées, coûteuses en énergie et faire fondre des tongs serait également une énorme source de pollution", explique Flavio Affinito. "Nous avons donc dû élaborer un nouveau procédé. L’essentiel de la tong recyclée est constituée de vieilles tongs collectées sur les plages, broyées et pressées en feuilles multicolores. Pour chacune de nos paires, c’est environ 200 grammes de tongs qui sont recyclées."

Le reste est constitué de bouteilles en plastique et de filets de pêches usagés et collectés en Méditerranée. Ces matériaux constituent les lanières des tongs recyclées. Enfin, certaines parties de la semelle sont en EVA, un matériaux produit à partir de déchets post-industriels recyclés. Les tongs recyclées sont elles-mêmes entièrement recyclables. 

Les tongs de la startup belge Nuoceans sont constituées d'anciennes tongs, de bouteilles de plastiques, de filets de pêches usagés et de déchets de l'industrie plastique.
Les tongs de la startup belge Nuoceans sont constituées d'anciennes tongs, de bouteilles de plastiques, de filets de pêches usagés et de déchets de l'industrie plastique. © Tous droits réservés

Une startup belge sur les starting-blocks

Le projet de Nuoceans a déjà reçu plusieurs prix et fonds destinés aux startups les plus prometteuses. Mais l’argent étant le nerf de la guerre, il faut encore convaincre des investisseurs qu’un public sensibilisé à la durabilité est prêt à acheter leurs tongs recyclées. En attendant, la jeune startup récolte un maximum de tongs sur les plages. Objectif final : avoir un réel impact sur la pollution plastique des océans.

Sur le même sujet

Recyclage : l’université d’Anvers a réussi à créer des composés chimiques à base de déchets plastiques

Regions

Un jeune Bruxellois se lance dans le recyclage des tongs qui polluent nos océans

Initiatives locales

Articles recommandés pour vous