Une semaine après les émeutes, Liège sous haute surveillance policière

Liège sous haute surveillance policière

© Tous droits réservés

20 mars 2021 à 15:39Temps de lecture1 min
Par Thierry Vangulick

Une semaine après le déferlement de violence provoqué par des casseurs, samedi dernier, dans le centre-ville, Liège était calme ce matin. Toutes les manifestations ont été interdites en ville et un important dispositif a été mis en place.

Il faut dire que plusieurs appels à l’émeute ou à des rassemblements ont été lancés sur les réseaux sociaux pour ce samedi. Les autorités poursuivent leur enquête pour identifier les fauteurs de troubles. Deux auteurs de ces messages ont été interpellés. Cela dit le bourgmestre et les forces de l’ordre ont paré à toute éventualité.

Willy Demeyer précise : "En fonction de toutes les demandes que nous avions déjà pour ce samedi, la meilleure des choses à faire était de prendre cette décision : la police, contrairement à la semaine dernière, sera visible en uniforme et il y aura aussi des policiers en civil. La menace n’est pas écartée et on ne nous pardonnerait pas de ne pas avoir prévu le dispositif policier avec des moyens fédéraux, communaux et des moyens spéciaux qui seront déployés tout le week-end sur le territoire de la ville".

Des autopompes et plusieurs centaines de policiers patrouillent depuis cet après-midi. De quoi rassurer les commerçants qui ont déjà perdu beaucoup de clients après ces événements et les clients qui se disent rassurés par la présence de la police.

Liège : 1 semaine après les émeutes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous