RTBFPasser au contenu

Namur matin

Une rétrospective de 2020 par les photographes de presse namurois

Une rétrospective de 2020 par les photographes de presse namurois

L'année 2020 a été riche en actualités. De la crise sanitaire aux nombreux bouleversements socio-économiques qu'elle a entrainés en passant par les revendications raciales, sociales ou féministes, les photographes de presse ont eu une année bien chargée. A l'occasion de la 30e édition de la Rétrospective des photographes de presse namurois et jusqu'au 28 février, de nombreux confrères livrent leurs visions sur une année de chamboulement complet. A travers leurs objectifs, des hommes et des femmes se révèlent et nous ramène quelques mois en arrière.

Sans surprise, c'est la crise du coronavirus qui est le plus traité. La crise sanitaire s'est imposée partout dans l'actualité, que ça soit à Namur, en Belgique ou dans le monde. De nombreuses photos abordent donc ce thème, mais aussi ses conséquences directes : rues désertes pendant le confinements, hôpitaux complètement débordés, visages masqués, événements sportifs et culturels sous le signe Covid-19... 

Loading...

Si la crise a eu le mérite de remettre au devant de la scène des professions essentielles et peu valorisées, elle a malheureusement aussi touché les plus fragiles : maisons de repos, secteurs culturels, associatifs, indépendants... L'humain a donc été souvent, comme on peut le voir sur ces photos, au coeur des préoccupations. L'humain dans ses dimensions variées et diverses : sociale, lors des manifestations pour la culture et contre le racisme structurel à Bruxelles, politique avec les crises à répétitions liées au Brexit, sportive lors des événements clés...

Et si l'affiche de l'événement ne représente justement aucun caractère humain ni aucune référence au Covid-19, c'est précisément parce que les organisateurs - Namur Confluent culture et le Service de la Culture de la Ville - ont décidé d'inviter à la contemplation, à l'espoir. Cette énorme lune, l'installation artistique de Luke Jerram, captée dans l'église Saint-Loup par Jean-Pol Sedran, symbolise la force et le rayonnement de l'art et de la culture, comme une lueur dans la nuit.


Informations pratiques
Galerie du Beffroi
Avec André Dubuisson, Jacques Duchateau, Bruno Fahy, Jean-Christophe Guillaume, Olivier Hoslet, Vincent Lorent, Florent Marot, Jean-Pol Sedran et John Thys.
Jusqu'au 28 février 2021
13 rue du Beffroi
5000 Namur

Articles recommandés pour vous