RTBFPasser au contenu

Le 6/8

Une rentrée littéraire au noir avec la claque belge "Manger Bambi" et la réédition du classique "Swag"

11 janv. 2021 à 10:163 min
Par Chloé Vincent

Pour ses premières suggestions "bouquins" de l’année 2021, le chroniqueur littéraire du 6/8, Michel Dufranne met à l’honneur "Manger Bambi", l’un des meilleurs romans de la rentrée qui a le mérite d’être bien belge et la réédition de "Swag". Un classique du maître du polar américain, Elmore Leonard.

La tendance est plutôt au roman noir pour Michel Dufranne en ce début d’année. Le chroniqueur s’est épanché sur "Manger Bambi", le dernier roman très cru de l’écrivaine belge Caroline De Mulder, paru chez Gallimard il y a encore moins d’une semaine. "Swag", le troisième roman du genre du regretté Elmore Leonard connaît également une réédition. L’occasion de découvrir ou redécouvrir ce vieux polar fantasque publié pour la première fois en 1976.


►►► À lire aussi : Un "true crime" américain et un polar bien belge vivement conseillés pour vos lectures de fin d’année


"Manger Bambi" ou l’écriture au scalpel de Caroline De Mulder

Petit événement de cette rentrée 2021 avec "Manger Bambi", Caroline De Mulder nous vend "du noir de chez noir", annonce Michel Dufranne.

Bambi n’a pas encore 16 ans, que la jeune fille doit déjà tenter de survivre aux côtés d’une mère alcoolique. Cheffe d’un gang de filles, elle s’en prend aux "sugar dadies" dont elle se fait la proie avant de les dérober pour ensuite dépenser l’argent à tout va. "On assiste donc à la dérive d’une gamine délaissée avec ses copines, c’est un continuum de violence", ajoute le chroniqueur.

Selon le critique, l’auteure parvient à créer une immense empathie pour la jeune fille qu’on aime en même temps qu’on la déteste : "On veut la sauver et on voit ce qui va lui tomber sur la gueule sans pour autant être apte à analyser les réactions qu’elle va avoir"

C’est très cru et froid, on retrouve bien le style de Caroline De Mulder qui est aussi prof de littérature et qui fait partie de ces auteurs qui maîtrisent très bien leur style littéraire. C’est une écriture à l’os, une écriture au scalpel. Elle ne prend pas position et nous balance dans cet univers-là

Bref, grosse claque, petit roman dense et intense. C’est du pur roman noir et c’est belge, donc on en profite, conclut Michel Dufranne.

Elmore Leonard au sommet de son art avec "Swag"

Loin d’être une nouveauté car paru pour la première fois en 1976, "Swag", troisième roman polar de l’écrivain américain Elmore Leonard est réédité avec une traduction quelque peu revue. Ceci dans le but de redécouvrir une histoire qui a marqué son temps. "C’est très efficace car Leonard a toujours pensé en mode "Hollywood" et divertissement. C’est donc à la fois sérieux et très humoristique. C’est la quintessence du roman noir à l’américaine", explique le chroniqueur du 6/8.

L’histoire se penche sur le destin de deux hommes. Franck, vendeur de voitures à Detroit en 1972 et Ernest, "une espèce de crétin qui vient du Sud et qui a un casier judiciaire long comme le bras" venu voler l’une des voitures de Franck. Lors du jugement, Franck feint de ne pas reconnaître le suspect et lui propose à la sortie du tribunal de devenir son partenaire de braquage. Etablissant une liste de dix principes pour ne pas se faire intercepter, la situation des deux hommes ne fera que déraper après tout juste deux braquages.

On est dans un pur "buddy movie", c’est une ambiance qui fonctionne. On les aime bien et on a envie qu’ils s’en sortent. Il y a de l’action et les dialogues sont savoureux

Michel Dufranne finira par rappeler que "Swag" est empreint de "cette écriture qui va contaminer toute la littérature polar des années 80 et 90". Les derniers romans de l’auteur décédé en 2013 sont moins intéressants, selon Dufranne, malgré tout "ce livre est le moment où il arrive au sommet de son art alors qu’il n’en est qu’à ses débuts… et il va le tenir", finit-il par conclure.

Retrouvez les avis littéraires de Michel Dufranne, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

 

Sur le même sujet

12 janv. 2021 à 15:58
2 min
12 janv. 2021 à 09:28
2 min

Articles recommandés pour vous