Regions Luxembourg

Une quatrième tour romaine mise au jour à Arlon

La tour fait 8 mètres de diamètres et 3,5 mètres de hauteur, et date de l’époque du Bas-Empire romain (270-476 après J.-C.).

© Agence Wallonne du Patrimoine – D.Henrotay

01 déc. 2021 à 09:10Temps de lecture1 min
Par Simon Breem

C’est une excellente surprise pour les archéologues wallons : la tour romaine localisée sous un hangar du vieux quartier d’Arlon s’avère être en très bon état.

La présence de ce vestige n’a rien de nouveau : il avait été découvert en 1936, lors des premières fouilles organisées par des archéologues à Arlon. En revanche, son état de conservation est bien meilleur qu’espéré. “On supposait qu’il y avait un reste de tour, mais on ne savait pas exactement ce qu’on trouverait”, explique Denis Henrotay, archéologue à l’Agence wallonne du Patrimoine. “La tour fait 8 mètres de diamètre et nous venons d’en trouver l’essentiel, ainsi que 6,5 mètres de remparts, ce qui est assez exceptionnel. Tout comme la hauteur de conservation : plus de 3,5 mètres de construction, pour des vestiges de près de 2000 ans. C’est le seul endroit en Wallonie où nous avons trouvé ce genre de choses, mis à part quelques petits fragments à Tournai”.

Projet de mise en valeur

L’autre bonne nouvelle, c’est que les vestiges vont être conservés et mis en valeur par les nouveaux propriétaires du lieu, des passionnés du patrimoine. Ils ont demandé un diagnostic aux archéologues dans ce but. “S’ils le désiraient, ils auraient très bien pu faire détruire les vestiges, c’est chose courante”, précise Denis Henrotay.


L’espoir, aussi, c’est de pouvoir dater cette portion de la muraille, ainsi que les autres découvertes précédemment. “Nous savons que ces enceintes ont été construites au début du Bas-Empire, donc après les années 270. Mais nous n’avons pas plus de précisions à ce stade, cela peut être dans les années 280, 330 ou 340”. En 2009, lorsque l’une des précédentes tours avait été trouvée, les archéologues avaient aussi découvert des pièces de monnaies, mais elles étaient bien trop anciennes pour aider à dater les vestiges. Ils espèrent cette fois trouver des pièces datant de l’époque concernée.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous