Belgique

Une procédure de recrutement accéléré pour les 1.200 postes vacants dans le pénitentiaire

11 juil. 2022 à 06:03Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Une campagne de recrutement accéléré va être lancée cet été par l'administration pénitentiaire afin de faire face au manque de personnel, a annoncé lundi le ministère de la Justice. Les candidats aux 1.200 postes vacants pourront déjà entrer en fonction cet été.

"Postuler à un emploi au sein des autorités fédérales se fait selon les procédures légales établies pour les nominations statutaires. Les candidats doivent, entre autres, passer un test, se présenter à un entretien et subir des examens médicaux", explique le ministère de la Justice. "Maintenant que le marché du travail est de plus en plus tendu, nous constatons que de nombreux candidats adéquats abandonnent au cours de cette procédure parce qu'on leur a déjà proposé un autre emploi dans le secteur privé."

Plus de la moitié des postulants ne se sont pas rendu à leur entretien

En 2021, pas moins de 5.000 personnes ont postulé pour le test d'assistant de surveillance pénitentiaire, mais plus de la moitié ne se sont finalement pas présentées à l'entretien.

Par conséquent, le gouvernement est parvenu à un accord sur un arrêté royal relatif à une procédure accélérée pour certaines fonctions critiques au sein des autorités fédérales, notamment dans les services où le manque de personnel a un impact humain important (administration pénitentiaire, praticien de l'art infirmier, assistant social et psychologue, opérateurs téléphoniques du Centre national de crise, collaborateurs des centres d'asile,...). Ainsi, les directeurs de prison pourront recruter eux-mêmes localement.

 

"Pour les nouvelles prisons de Haren et de Termonde, les maisons de détention et pour faire face à l'actuel manque de personnel, l'administration pénitentiaire recherche en tout près de 1.200 assistants de surveillance pénitentiaire", précise le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne.

Afin de promouvoir les jobs au sein des établissements pénitentiaires, la Justice lance une campagne de promotion en ligne sur le site www.travailleralajustice.be.

Le recrutement contractuel accéléré sera possible jusqu'à la fin de 2022 et ne remplace pas la procédure de recrutement classique pour statutaires. Un contrat à durée déterminée est proposé pour un an. Si l'évaluation individuelle est favorable, ce contrat peut être prolongé d'un an. Pendant cet engagement contractuel, les candidats peuvent suivre la procédure classique. 

Entre-temps, la ministre de la Fonction publique, Petra De Sutter, travaille à une réforme des procédures de recrutement afin que la fonction publique puisse rester compétitive sur le marché du travail.

Sur le même sujet

Surpopulation dans les prisons : une situation "catastrophique", tempérée par des transferts de détenus

Belgique

Le Conseil de l'Europe dénonce surpopulation et violence persistante dans les prisons britanniques

Monde

Articles recommandés pour vous