Les Grenades

Une nouvelle plainte contre l’échevin schaerbeekois Michel De Herde : Sihame Haddioui réagit

© © Tous droits réservés

Une deuxième plainte pour des infractions de nature sexuelle vise l’échevin schaerbeekois Michel De Herde (LB-DéFI), a rapporté ce mardi 27 septembre La Dernière Heure. Selon le média, une ancienne étudiante d’une école schaerbeekoise accuserait l’échevin de l’Enseignement francophone de tentative à la débauche sur mineur et faits de viol. "On ne commente pas cette information", a déclaré la porte-parole du parquet qui ne confirme ni n’infirme le dépôt d’une nouvelle plainte.

En mai dernier, l’échevin en charge de l’enseignement a déjà fait l’objet d’une plainte émanant de sa collègue Sihame Haddioui (Ecolo) pour sexisme et attentat à la pudeur. Dans la foulée, une manifestation de soutien à l’échevine de l’Égalité des Genres et des Chances avait été organisée devant la Maison communale, place Colignon, par l’association féministe Les Sous-entendu·e·s.

L’association a questionné cette nouvelle actualité le 28 septembre sur son compte Instagram : "Une plainte ne suffisait pas, et maintenant ? Combien de victimes faut-il pour remettre l’agresseur en doute ? Nos voix sont échauffées. Nous sommes prêtes. Et vous, êtes-vous prêts à prendre vos responsabilités ?"

Une adresse mail sécurisée et confidentielle a par ailleurs été ouverte pour recevoir les témoignages (en tant que simple témoin ou victime).

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

Loading...

"C’est un signal politique fort qui est attendu"

Michel De Herde a depuis fait savoir qu’il ne reconnaissait aucun des faits évoqués dans la presse. Sur recommandation de son médecin, dit-il, il se mettra au repos pendant quelques jours.

Ce 29 septembre, Sihame Haddioui a également réagi via un communiqué de presse. "Mes pensées vont d’abord à la deuxième plaignante dont je salue le courage d’avoir osé franchir les portes d’un commissariat pour déposer son témoignage. Je sais la force et le courage que cela demande. Le retrait – qui ne constitue en aucun cas un aveu de culpabilité – est dans l’intérêt de toutes les parties. La présomption d’innocence est essentielle, et la justice décidera du fond. Mais qu’on ne se trompe pas, c’est bien à DéFI qu’incombe la responsabilité du symbole et de l’éthique en politique dans cette affaire", écrit-elle.

Elle poursuit : "La condition de ma présence aux réunions du collège et aux conseils communaux de Schaerbeek est toujours la même. J’ai, à plusieurs reprises, exprimé la demande d’un retrait complet de Michel de Herde le temps de l’enquête. Cette condition n’est pas remplie à l’heure actuelle. Car je refuse d’adapter ma participation politique à l’agenda personnel ou aux avis médicaux de Michel de Herde. Car c’est un signal politique fort qui est attendu, et pas une 'opportunité qui arrange tout le monde'. Je continuerai donc à ne pas siéger aux Collèges aux conseils communaux."

"Nous prenons très au sérieux la parole des femmes qui se sont exprimées"

Le parti de Michel De Herde, DéFI, a d’ores et déjà commenté : "Nous tenons à exprimer de manière forte que nous prenons très au sérieux la parole des femmes qui se sont exprimées. Si le parquet confirme l’existence de cette deuxième plainte, et au vu de l’existence de deux plaintes, le parti saisira ses instances internes compétentes, à savoir le comité des sages, pour que Michel De Herde soit entendu. Ce, en plein respect de la présomption d’innocence. Nous avons pleinement confiance en la justice, seule habilitée à traiter ce type d’affaires sur le fond, et espérons que l’intéressé sera entendu par le parquet rapidement".

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Sur le même sujet

Michel De Herde conteste toujours formellement les faits qui lui sont reprochés

Regions Bruxelles

Schaerbeek : l’échevin Michel De Herde inculpé et remis en liberté

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous